Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr)

Forum RPG au temps de Louis XVI, dans la Maison Royale de Saint Cyr à la veille de la Révolution Française.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Scrounch ! "Mangez des taupes !" Souvenirs... <3 (by Hed)

Partagez | 
 

 Belle rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Belle rencontre   Dim 30 Mai 2010 - 8:58

Et oui, Lina adore les chevaux!!! C'est un animal dangereux, certes! Mais pas tant que ça... Il est intelligent aussi [lol] !
Lina avait un cheval à elle quand elle était petite. Il s'appellait Sirop. C'était un irish cob. Il était grand, et c'était rare. [je crois...] Il lui manquait beaucoup, Lina en pleurait.
Sa séparation a été fatale... On se rappelle... Ah... Dure dure dure...
On avait enlevé les frères et soeurs, et les parents de Lina. Sa mère avait fait quelque chose de mal envers le roi. Et son père, était aussi dans le coup. Il était tapissier du roi, mais ils ne suportaient pas les lois. Elles étaient compliquées à respecter. Les impôts étaient trop grands... Les parents ne pouvaient pas tout payer, surtout que le père, Karlow ne réussissait pas à être payé correctement. Alors, au lieu de faire le travail voulu au roi, Karlow ne respectait pas le travail. Il faisait justement le contraire! Horrible...
La mère, Anita, avait eu beaucoup d'enfants dont Karine, Thomas, Mathis, Sophianna et Lina en dernier.
Cette grande famille n'était pas pauvre, au début, elle était riche. Mais avec la hausse des impôts, ce n'était pas facile. Ils ont perdu tout leur argent.
Quand au cheval, elle l'a perdu avec trictesse et violance. Le Karlow avait voulu que Lina, et elle seule, aille dans la maison royale de Saint Cyr pour aavoir une éducation complète. Les hommes qui emmenaient Lina étaient violants. Il la tiraient pour que Lina se sépare de son cheval. Le cheval était dans son boxe. C'est pour ça que Lina a encore quelques égratignures. Et Sirop allait commencer à travailler pour le roi.

Lina s'aprochait des boxes. Elle regardait chaqun des chevaux. Ils étaient tous beaux, soignés. Quand elle arrivait vers le quatrième boxe, elle vit un nom de cheval commençant pas "Si". Lina était très curieuse. Elle s'avança pour voir mieux le prénom et le prénom commençait bien par "Si". Mais le cheval s'appellait Sire. Il était très recemblant à Sirop. Même pellage, on dit sur le carton que c'est un irish cob, et on dit de combien de portion il a besoin.

Lina se rapprocha quand le cheval levait son chanfrin. C'était lui. Avec sa marque. Les parents de Lina avaient réussi à mettre Sirop au service du roi!
Lina sauta de joie! Mais en silence... On ne sait jamais...
Alors "Sirop" a été modifié par "Sire". Ca veut dire quoi au fait? Bref, l'important est de le retrouver.
Le cheval avança son chanfrin vers la main levée de Lina. Elle rencontrait son pelage soigné. Il était propre, doux. Lina reçut une bouffée de chaleure et s'empara de la tête de Sirop. Elle le serra très fort puis entra dans son boxe. Elle caressa l'encolure, et lui massa le dos, à côté du garrot. Le cheval s'allonga, comme dans ses habitudes, et Lina suivit le geste. Elle se raprocha de l'irish cob et s'endorma sur l'encolure avec plaisir.


Dernière édition par Lina le Dim 5 Sep 2010 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Juliette de Rousseau

♣ Admin Smily
Five o'clock Tea Time.

Féminin Nombre de messages : 364
Age : 20
Localisation : Fuckin' question
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Rousseau
Date de naissance && Âge: 17/03/1763 & 17 ans
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Lun 31 Mai 2010 - 22:19



    Catherine marchait tranquillement dans le parc, se laissant bercer par les rayons du soleil, par la douce enveloppe de la part du vent, qui caressait sa silhouette, faisant bruisser les feuilles des arbres, comme si ces derniers s'échangeaient des secrets. Sur le sol, de belles petites fleurs aux fins pétales formaient de petites couronnes autour d'un cœur jaune de paille. La Bleue tendait l'oreille pour écouter la mélodieuse musique des oiseaux, qui lui rappelaient les grillons de son enfance. Sa tendre enfance... Elle semblait si loin... Enfin bon, Catherine s'était habituée à Saint-Cyr. D'ailleurs, saviez-vous que c'est principalement à cause de cette école que la petite Bleue aime glander ? Eh ben oui, la petite glandeuse l'était devenue ici. Après tout, c'était tellement ennuyeux de rester étudier alors que le monde extérieur est si beau. Bref, revenons en à Catherine qui glande dans le parc.

    Ses pas la menèrent aux écuries. Allez savoir pourquoi. Ce qui était étrange, c'est que Catherine n'aimait pas les chevaux. Enfin, si, elle aimait les chevaux. Bon ok, le seul cheval que Catherine avait aimé été le sien, Tony. Elle avait toujours aimé l'équitation, depuis toute petite, elle savait monter presque avant de marcher. Et pourtant, jusqu'à là, elle n'avait jamais été aux écuries. Peut-être pour éviter de réouvrir la petite plaie qui était dans son cœur depuis qu'elle était à Saint-Cyr. Catherine avait toujours voulu afficher son visage souriant, son humeur glandeuse. Enfin, c'est relatif, elle était glandeuse dans les cours ennuyeux, elle n'avait jamais glandé quand elle était sur un cheval. Plus elle s'approchait du box, plus elle sentait l'odeur du foin presque fraîchement taillé qui régnait dans ce domaine. Catherine remarqua bien que certaines de ces bestioles étaient d'ailleurs, la crinière au vent, les rayons du soleil caressant leur pelage, dehors, le faisant étinceler. Tony. Son nom lui vint instinctivement en tête. Elle continuait de se demander si il était encore vivant. À moins que quand Catherine avait quitté la maison, il avait décidé de se suicider parce qu'il n'allait plus revoir sa maîtresse adorée. Un peu d'orgueil ne tue pas, nan ? Bon, Catherine était une glandeuse, orgueilleuse et souriante. Amen.

    Son regard vif de noisette se posa sur une silhouette qui reposait sur l'encolure d'un cheval. Catherine sentit un sourire se dessiner sur son visage, n'ayant pas le courage de s'approcher de la bestiole et de la fille par terre. Penchant légèrement la tête sur le côté, elle remarqua que la gamine avait quelques rubans verts cousus sur son bustier. Catherine regarda sa propre poitrine, remarquant qu'elle n'en avait pas eu depuis qu'elle était en Bleu. Son sourire devint moqueur. Pas très net Catherine, elle se fichait d'elle-même. En fait, elle s'en fichait d'avoir ou non des rubans, mais ce qui était sûr c'est qu'elle n'affichait jamais avec grande fierté ses rubans. Elle aurait préféré avoir des rubans bleus d'équitation. Une poussée d'adrénaline lui ordonna de monter sur l'un d'eux et de fuir de Saint-Cyr avec. Le gros problème : où aller ??? La question ne se posait pas, elle savait que ce n'était pas possible. Elle allait encore devoir glander quatre ans dans cette maison-prison. Au lieu de s'approcher comme le lui ordonnait sa raison, elle préféra écouter son cœur qui lui dit d'aller s'assoir dans l'herbe verte que le vent ondulait avec beauté, et de se livrer à son activité préférée. Pas la peine de préciser, vous l'avez sûrement deviner. Aller quoi, ce n'est pas trop dur. Catherine est une glandeuse. Vous avez trouvé ?

    Catherine s'accouda à un chêne dont l'ombre rafraîchit son corps d'un léger frisson. Nouveau sourire qui se posa sur la petite. Combien de temps allait-elle encore dormir ? En fait, elle s'en fichait éperdument, ce n'était pas son problème. Elle avait une meilleure idée. Elle allait tranquillement rester glander ici jusqu'à qu'elle se réveille et que Catherine puisse se marrer un peu. Chouette. La Verte avait l'air d'avoir ouvert un œil.

    - Comment faites vous pour dormir sur ces bestioles ?

    Catherine resta polie, se retenant de la tutoyer. Mais en fait, à force d'être restée ici, le vouvoyement devenait une habitude, mais c'était tellement snob...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Mar 1 Juin 2010 - 21:48

[j'ai 14 ans en RP.// T'as raison pour le snobisme!! lol]

Lina était en plein rève. Elle révait de Sirop et elle. Quelques souvenirs en sa compagnie. L'odeur du box ne dérangea pas Lina. Elle était habituée. C'est pour ça que c'est plus facile de s'endormire.

Dans le rève, Lina montait sur Sirop à cru. Elle avait deux ans et elle galopait déjà. Sirop avait 4 ans. C'était comme s'ils étaient frères et soeurs. La crinière de Sirop se baladait, de gauche à droite. Lina ne tomba pas. Mais le cheval allait au petit galop. On aurait dit que l'irish cob avait consience de ce qu'il allait arriver si La petite tombait. C'est un humain, mentalement. Quand Lina se raprochait d'un point d'eau avec Sirop. Le cheval s'allongea et laissa décendre la petite qui allait vite chercher de l'eau dans son seau pour sa famille. Elle repartit au petit galop dans sa maison, quand Lina ne vit qu'il n'y avait que sa soeur.


-Wo sind unsere Eltern? Demandait-elle en allemand (la langue familialle) [traduct': Où sont nos parents?]

-Ich Weiss nicht! endschuldigt, haben sie irgendwo, weiß ich nicht gegangen, wo. [traduct': je ne sais pas! désolée is sont partis quelque part je ne sais où.]

-Ach... [traduct': ah...]

Partis? Mais où??

Ce rève n'était pas vraiment un rève. C'était passé. Lina s'en souvienait.

A la fin de ce rève, Lina fut réveillée par une personne qui l'atendait, apparement. Lina se leva vite. Elle mit de l'ordre dans sa tenue pendant que la grande fille lui demanda:


- Comment faites vous pour dormir sur ces bestioles ?


-Et bien... C'est une très longue histoire... lui répondit Lina, encore dans ses rèves réelles.

[euh... au départ, c'est tout italique, c'est un rève]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Lun 7 Juin 2010 - 17:45

William était en train de se balader quand il avait entendu des voix aux alentours des écuries. Intrigué puisqu'il savait que c'était interdit de monter à cheval ou même de rester dans l'écurie, il n'avait pas pu résister à l'envie de jeter un regard. Il s'était donc approché tout doucement et s'était dissimulé derrière un buisson. Pourquoi ? Il ne savait pas très bien. Peut-être était-ce son côté inconscient qui rêvait d'avanture et de complots... Et oui, restait enfermé n'était pas vraiment le bonheur absolu finalement. Il savait pourtant que c'était absurde, aucune jeune fille n'aurait jamais le courage de formenter un quelconque complot. Quoique... Bref, il venait tout juste de s'accroupir, difficilement d'ailleurs, quand une voix reprit :

-Et bien... C'est une très longue histoire...

Aucune idée de la question. Mais assurément cela n'avait pas l'air très important. Non, ce qui le fit devenir perplexe, c'était cette impression de déjà vu mais venant d'un passé lointain. A qui appartenait cette voix ? Tout à coup, il se souvint, c'était Lina, celle dont il avait fait la conaissance un peu plus tôt dans la journée. Mais pourquoi donc avait-il l'impression de la connaître tellement ? Puis il se rappela les regards lancés pendant les repas. Cela l'avait étonné mais il ne s'était pas posé plus de questions. Pourtant, en ce moment, ces regards devenaient plus compréhensibles. Peut-être savait-elle quelque chose, elle ? Peut-être pourrait-elle lui expliquait d'où venaient ses impressions ?

*Mais non, se dit-il, si ce qu'il imaginait n'était que le fruit de son imagination, et que Lina avait vraiment un faible pour lui, il ne fairait qu'empirer les choses en allant lui parler... Surtout que lui pensait encore à quelqu'un d'autre...*

Mais il n'eut pas le temps de réfléchir d'avantage car soudain, les voix reprenaient...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Lun 7 Juin 2010 - 20:35

Lina atendit impatiamment que la voir de la Bleue reprit. Oh, c'était long. Peut-être n'avait-elle pas envie de lui parler. Lina se leva et regarda la Bleue de ses yeux noirs. Mais, vraiment noirs! [ce n'est pas une expression] Ce qui éblouit la Bleue, ce que croyait Lina. Elle l'espérait.
Soudain, Lina entendit du bruit derrière un buisson. Elle referma le boxe, s'arrangea, et alla regarder qui se trouvait là. Elle se raprochait doucement...


-Ah! Vous?!
Lina rigolait (on se demande ce qui lui prend) Vous nous espionnez à cause de mes regards sur vous? j'imagine...

Lina ferma les yeux puis les rouvrit en regardant le sol, se mordit la langue, hésitante. C'était un homme. Il fallait être polie. Lina se tut vite quand elle s'y rendit conte. Puis, elle regarda la Bleue, intriguée. Q'allait-elle répondre? Allait-elle s'en aller? Allait-elle s'incruster?

Visiblement... Personne ne réagis!!! Fallait-il attendre?


-Euh... Désolée... Dit Lina en penchant sa tête et sa lèvre. A ce moment là, le jardinier qui l'avait rencontré dans la salle à manger la reteint.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Juliette de Rousseau

♣ Admin Smily
Five o'clock Tea Time.

Féminin Nombre de messages : 364
Age : 20
Localisation : Fuckin' question
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Rousseau
Date de naissance && Âge: 17/03/1763 & 17 ans
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Jeu 1 Juil 2010 - 11:54

    Les rayons du soleil continuaient à faire briller les cheveux de Catherine, tandis que son délicieux regard de noisette couvait la petite Verte qui dormait la tête sur le flanc d'un cheval. Au bout d'un long moment d'un ennui infini et profond, la gamine releva la tête, les cheveux en bataille, arrangeant sa tenue pour ne pas paraître désordonné. La jeune Bleue ne put retenir le soupir qui lui échappa presque volontairement de ses lèvres. Pourquoi toujours vouloir sembler parfaite ? Après tout, tout le monde le sait : la perfection n'existe pas. Soit on parfaitement parfait, soit on ne l'est pas du tout. Autant faire les choses avec classe si c'est possible, non ? Bref. La gamine la fixa et dit :

    « Et bien... C'est une très longue histoire... »


    L'art et la manière d'éviter une question en répondant par une phrase débilement énigmatique. Catherine sentit tout d'un coup un regard noir la fixer. La petite avait vraiment les yeux noirs. La Bleue plutôt qu'effrayée, fut étonnée. Changer aussi facilement la couleur de ses iris ? Allons bon. Ce devait être l'éblouissement du soleil qui lui faisait des illusions d'optique. Perdue dans l'infini néant de son cerveau, elle entendit des bruits de pas. Une personne approchait. Un homme. Catherine sentit son cœur battre la chamade. Elle n'avait pas vu de personnes de la gente masculine depuis déjà bien longtemps, et cela lui manquait énormément. Puis, d'une grande élégance, il fit son apparition. La légère brise qui soufflait faisait voleter sa délicate chevelure châtain, les rayons du soleil lui donnant de beaux reflets de bronze, qui encadraient avec élégance son visage composé de fins traits. Ses yeux d'un bleu-gris étaient si beaux et si profonds, que Catherine auraient pu s'y perdre comme dans un océan. Ses iris de noisette se mirent à pétiller, tandis que l'autre verte, restait tranquillement dans sa position précédante, regardant à peine le jeune homme qui venait d'arriver. Pourtant, ce fut elle qui parla en premier :

    « Ah! Vous?! Vous nous espionnez à cause de mes regards sur vous? J'imagine... »


    Catherine pinça si fort ses lèvres, qu'une petite goutte rouge sanglante s'y forma. Elle sentit le rouge lui monter aux joues, en pensant qu'un homme aurait pu l'espionner. Elle ne pouvait pas supporter qu'on la regarde faire quelque chose alors qu'elle n'était pas au courant. La Verte continua son discours :

    « Euh... Désolée... »

    Lui jetant un coup d'œil légèrement assassin, elle se détourna de nouveau vers l'homme aux cheveux de bronze et aux yeux de l'océan. Catherine lança un sourire un peu gênée, creusant de petites pomettes. Dans sa tête, c'était le foutoir, elle avait envie de parler, mais répétait cent fois sa phrase, au risque d'oublier ce qu'elle voulait dire. Quelle mémoire de poisson rouge...

    - Que... que fais-tu ici ?

    Mémoire de poisson rouge, c'est confirmé. Normalement, le tutoyement n'est pas conseillé. Sauf que Catherine a une mémoire de poisson rouge et qu'elle a oublié. Ah là là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Jeu 1 Juil 2010 - 12:14

Lina avait fait une erreure de parler ainsi impoliment. Ce n'était pas grave que ça pourtant, mais c'était la honte. Elle regarda un moment par terre puis leva ses yeux vers le jardinier. Ses yeux changeaient soudainement de couleur. Yeux de couleur bleu. Alors qu'ils étaient bruns. Que cela signifiait-il? Un truc d'enfance? Le soleil?

La jeune bleue fixa le jeune homme d'un regard pétillant. On aurait dit qu'elle allait se mettre à pleurer. Larmes de joie. Elle l'aimait, c'est sûr. Elle deveint rouge tomate, d'un seul coup. Plus de doute, elle l'aimait. Lina ne put s'empêcher de lâcher un rire entre les deux personnages. Décidément, Lina ne pourra jamais être très discrette dans ce genre de chose. Soudain, elle se reteint de peur que la bleue ne se mette vraiment en colère. Revenons à la réalité.


-Que... que fais-tu ici?
demanda la bleue d'un regard interrogateur.

[je sais que tu n'a pas fait le vouvoiement en oubliant de le faire] Ainsi, elle le connaissait, elle aussi. A moins qu'elle avait oublié de vouvoyer la personne qu'elle aimait. Par timidité.
Mais c'est vrai ça, il fait quoi ici? Lili jettait un regard interrogateur à son tour au jardinier pour reprendre la question à son tour.


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Jeu 1 Juil 2010 - 12:29

William dut faire crisser quelques brins de paille car, alors qu'il se croyait bien à l'abri, Lina sans hésitation vint vers son buisson et lui dit effrontément :

- Ah! Vous?! Vous nous espionnez à cause de mes regards sur vous ? J'imagine...

Heureusement, elle ajouta :

- Euh... Désolée...

Comment Lina pouvait-elle retournait les choses comme si c'était lui le fautif ? C'était pourtant elle qui l'accostait sans arrêt ! Il s'apprêtait à répondre vertement quand il croisa le regard d'une colombe assise quelques mètres plus loin. Elle semblait regarder la scène comme s'il sagissait d'une pièce de théâtre. C'était quand même bien impoli ! William n'était sûrement pas un comédien et il cherchait encore moins à faire rire les jeunes filles de ses mésaventures ! Mais la bleue - en effet, sa maison était reconnaissable à ses rubans - dut se sentir un peu gênée car elle rougit et dit précitement :

- Que... que fais-tu ici ?

Pourquoi le tutoyait-elle ? Se connaissaient-ils donc ? Il préféra faire comme si, pour ne pas offenser la jeune fille, si effectivement ils s'étaient déjà rencontrés :

- Ce que je fais ici ? Et bien je... euh... je me balladais quand j'ai entendu des voix par ici. Comme je me sentais seul, j'ai euh... voulu voir ce qui se passait mais j'ai fait tomber mon... mouchoir [!] dans ce buisson. Mais Lina, je ne connaissais pas ce trait de votre personalité. Ainsi vous êtes prétencieuse. Avez-vous vraiment cru que je me cachais de vous ? Décidément, vous êtes bien arrogante. Tenez, quand j'était petit, je connaissais une personne qui avait à peu près le même caractère que vous. Et les mêmes yeux noirs qui deviennent bleus puis noirs, aussi, c'est drôle...

C'est à ce moment là qu'il remarqua le regard de la bleue encore fixé sur lui. Allons donc ! Que lui voulait-elle, celle-là encore ? Décidé à le savoir, il s'approcha d'elle et la regarda attentivement : taille fine, assez gracieuse, très souriante, quelques taches de rousseur, cheveux blond foncé et... YEUX NOISETTE ! Si elle avait des espoirs, qu'elle les remballe. Lui ne vivait que pour les yeux verts...
Cela ne l'empêchait pas d'être poli cependant, surtout que la jeune fille devait se demander ce qu'il fabriquait à ainsi la dévisager, et Lina devait attendre pour répondre, il ajouta donc pour faire bonne figure :

- Mais vous ai-je déjà rencontrée ? Votre visage ne me dit rien. Votre nom peut-être ?

Puis se souvenant qu'elle l'avait d'abord tutoyé, il se mordit les lèvres. Et de une, il l'avait vouvoyée et de deux, il lui avait clairement signifié qu'il ne la connaissait pas. Il ne restait plus qu'à attendre la suite et certainement à s'excuser...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Jeu 1 Juil 2010 - 12:47

- Ce que je fais ici ? Et bien je... euh... je me balladais quand j'ai entendu des voix par ici. Comme je me sentais seul, j'ai euh... voulu voir ce qui se passait mais j'ai fait tomber mon... mouchoir dans ce buisson. Mais Lina, je ne connaissais pas ce trait de votre personalité. Ainsi vous êtes prétencieuse. Avez-vous vraiment cru que je me cachais de vous ? Décidément, vous êtes bien arrogante. Tenez, quand j'était petit, je connaissais une personne qui avait à peu près le même caractère que vous. Et les mêmes yeux noirs aussi, c'est drôle...

Oh! que Lili avait honte! Elle virra dirrectement au rouge. Des petits picottements surgirent de ses joues. Automatiquement elle se donna une petite baffe pour se réveiller. Pendant ce geste, ses iris avaient changé de couleur. Ils étaient devenus noirs de haine puis bleus. Que pouvait-il bien se passer?
Et lui avait connu une fille qui avait le même carratère, les mêmes yeux. Ce qui arrivait à la fille qu'il connaissait avait la même chose que ce qu'avait Lili. Bizarre. Ce trompait-il? Une autre baffe était la bienvenue pour Lili. Elle n'était pas assez réveillée... Lina allait demander à la Bleue de le faire mais ce serait trrop risqué.


-Baffez moi, s'ilk vous plaît, demanda Lili au jardinier, ça mle réveillera. Je suis dans les nuages. Ca me gène, je ne suis pas en forme. Mais donnez-en une pas trop puissante, je ne tiens pas à m'évanouire.

Choquant. Demander une baffe à un homme. Certes, un homme pouvait avoir plus de puissance qu'une femme mais la bleue n'inspirait pas confiance à Lina. En tout cas, elle n'avait pas interret à s'exposer. Ca allait barder, sinon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Jeu 1 Juil 2010 - 21:39

- Baffez moi, s'il vous plaît, demanda Lili au jardinier, ça me réveillera. Je suis dans les nuages. Ca me gène, je ne suis pas en forme. Mais donnez-en une pas trop puissante, je ne tiens pas à m'évanouir.

Hein ?!? Wiliam s'écria :

- Non mais vous allez bien ? Vous trouvez que j'ai vraiment une tête à donner des baffes aux demoiselles ?!? Vous me décevez ! Savez-vous comment on appelle les gens qui aiment être frappés ? Non, il vaut mieux que vous ne le sachiez pas... Et c'est ainsi que l'on parle à un gentilhomme ? Je vous ai bien regardé ! Ces regards, ces rougissements... Non mais vous croyez vraiment qu'il puisse se passait quelque chose ? Avec votre comportement ? Quel est votre nom d'ailleurs et celui de votre père ? Je lui en parlerai bien moi de vos agissements !

Et voilà, William s'était une nouvelle fois emporté ! Mais aussi qu'est-ce qu'elles avaient toutes à espérer ? Fallait-il qu'il s'agraffe une affiche : homme pris ? Bref, cela n'expliquait pas son déchaînement. Il avait tellement l'habitude car LUI venait du dehors, LUI était un homme, au sang chaud toujours près à partir au quart de tour, à se battre !
Non pas de pensées comme ça, il devait penser à Ange, son Ange ! Il était venu pour ELLE et ne repartirait pas sans ELLE. A cette pensée, il se calma peu à peu...

[après relecture : ouaw !!! quel clashage ! Will s'est complétement laché là... !!!]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Jeu 1 Juil 2010 - 22:27

- Non mais vous allez bien ? Vous trouvez que j'ai vraiment une tête à donner des baffes aux demoiselles ?!? Vous me décevez ! Savez-vous comment on appelle les gens qui aiment être frappés ? Non, il vaut mieux que vous ne le sachiez pas... Et c'est ainsi que l'on parle à un gentilhomme ? Je vous ai bien regardé ! Ces regards, ces rougissements... Non mais vous croyez vraiment qu'il puisse se passait quelque chose ? Avec votre comportement ? Quel est votre nom d'ailleurs et celui de votre père ? Je lui en parlerai bien moi de vos agissements !
Ce jardinier n'avait-il pas compris pourquoi il fallait lui en coller une? Elle n'était pas réveillée pourtant...
Comment s'appelait Mademoiselle De Clairerie? Lina, voyons! Quand l'homme avait demandé comment son père s'appelait, elle était touchée. Comme piquée au vif. C'était LA baffe.


-Merci bien, monsieur, de m'avoir demandé comment mon père s'appelait. C'est la baffe qu'il me fallait. Il s'appelle Mathis. J'ignore d'ailleurs où il est. En Allemagne, en Autriche, mon pays de naissance, en Amérique, ou bien en France. Je peux vous dire aussi celui de ma mère: Clothilde. Il en est de même pour le lieu. Aussi, je n'ai pas oublié mon prénom. Lina de Clairerie.
Lina soupira et reprit, je vous ai demandé une baffe car je n'étais pas assez réveillée. Je viens juste de me réveiller, en fait...

En effet. Elle venait juste de se réveiller. Elle s'était allongée à côté de Sirop pendant une bonne demi-heure.
De même, les membres de la famille de Lina lui manquaient. Galoper dans les champs à cru, avoir des dînés en famille heureuse, la bonne nourriture de maman... Ah... C'est vraiment LE sujet qui ne fallait pas évoquer. Lina s'efforçait de ne pas penser aux siens tout le temps. Cela pourrait peut-être lui permettre d'oublier son passé, de se sentir libre malgré les barreaux de Saint-Cyr. En arrivant dans cette école, Lina ne bronchait pas. Elle n'était pas non plus triste d'avoir quitté la famille. Mais parler des siens est vraiment invocable, on l'avait dit.

Lina sentait une larme de cristal lui monter aux yeux qui avaient soudainement changés au vert. Elle se retourna vers Sirop, sentant la douleur attaquer ses yeux. Parce que la couleur verte était vraiment à éviter. Cela picotait les yeux et faisait mal, en quelque sorte. Une fois à côté de Sirop, elle lui caressa l'encolure et reposa sa tête dessus. Enfin elle pouvait lâcher ses larmes de cristal silencieuses.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Ven 16 Juil 2010 - 15:19

-Merci bien, monsieur, de m'avoir demandé comment mon père s'appelait. C'est la baffe qu'il me fallait. Il s'appelle Mathis. J'ignore d'ailleurs où il est. En Allemagne, en Autriche, mon pays de naissance, en Amérique, ou bien en France. Je peux vous dire aussi celui de ma mère: Clothilde. Il en est de même pour le lieu. Aussi, je n'ai pas oublié mon prénom. Lina de Clairerie. Lina soupira et reprit, je vous ai demandé une baffe car je n'étais pas assez réveillée. Je viens juste de me réveiller, en fait...

- Comment ? Votre père est Mathis de Clairerie ? Et votre mère Clothilde ? Cela n'est pas drôle Lina de se moquer ainsi. Je ne sais pas où vous avez eu ces informations sur ma famille mais cela ne me fait pas rire. Ces deux personnes comptaient beaucoup pour moi. En effet, Clothilde était ma tante que je visitais en Allemagne quand j'étais enfant. Peut-être la connaissait vous mais cela est tout à fait impossible qu'elle soit votre mère, elle n'avait qu'une fille qui est tombée gravement malade et qui a dû mourir...
Concernant votre euh... "réveil" je n'y comprends goutte mais sachez que vous vous êtes comporté comme une idiote. A présent je vais devoir rejoindre Catherine, nous avons quelque chose à régler. Au revoir.

William n'avait pas vu que Lina s'était mise à pleurer. De toute façon, il s'en fichait. Il retourna donc aux côtés de Catherine qui n'avait rien perdu de la scène et lui demanda :

- Au fait, que pensez-vous de Lina ?

[ bon alors en gros, je t'ai mis un gros vent Lina mais c'est pour mieux reprendre dans les cuisines, tu te souviens le Rp que tu avais commencé ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Ven 16 Juil 2010 - 20:18

- Comment ? Votre père est Mathis de Clairerie ? Et votre mère Clothilde ? Cela n'est pas drôle Lina de se moquer ainsi. Je ne sais pas où vous avez eu ces informations sur ma famille mais cela ne me fait pas rire. Ces deux personnes comptaient beaucoup pour moi. En effet, Clothilde était ma tante que je visitais en Allemagne quand j'étais enfant. Peut-être la connaissait vous mais cela est tout à fait impossible qu'elle soit votre mère, elle n'avait qu'une fille qui est tombée gravement malade et qui a dû mourir...
Concernant votre euh... "réveil" je n'y comprends goutte mais sachez que vous vous êtes comporté comme une idiote. A présent je vais devoir rejoindre Catherine, nous avons quelque chose à régler. Au revoir.


[au fait, c'est moi qui suis tombée malade?]

Quoi? Lina n'en croyait pas ses oreilles: "Je ne sais pas où vous avez eu ces informations sur ma famille" Ah, cette phrase avait choqué Lina, et elle en restait bouche bé sans écouter ce qu'il disait d'autre. Ce qu'elle avait entendu, c'était que Clothilde était SA TANTE, que SA TANTE avait eu une fille malade qui devrait être morte, et qu'il voulait régler quelque chose avec Catherine. Elle n'avait pas fait attention au reste.
Lili versait quelques larmes faibles en s'assaillant sur Sirop, au moment où l'homme disait "Lina" à Catherine.
Lina n'en pouvait plus de réfléchir à son passé. Elle était faible. D'un seul coup, elle s'évanouit sans que personne ne le remarque. Comme si on croyait qu'elle s'était endormie.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Juliette de Rousseau

♣ Admin Smily
Five o'clock Tea Time.

Féminin Nombre de messages : 364
Age : 20
Localisation : Fuckin' question
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Rousseau
Date de naissance && Âge: 17/03/1763 & 17 ans
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Sam 17 Juil 2010 - 11:51

    «  Ce que je fais ici ? Et bien je... euh... je me balladais quand j'ai entendu des voix par ici. Comme je me sentais seul, j'ai euh... voulu voir ce qui se passait mais j'ai fait tomber mon... mouchoir [!] dans ce buisson. Mais Lina, je ne connaissais pas ce trait de votre personalité. Ainsi vous êtes prétencieuse. Avez-vous vraiment cru que je me cachais de vous ? Décidément, vous êtes bien arrogante. Tenez, quand j'était petit, je connaissais une personne qui avait à peu près le même caractère que vous. Et les mêmes yeux noirs qui deviennent bleus puis noirs, aussi, c'est drôle... »

    Catherine ne put se retenir de lâcher un léger soupir. Elle se prenait pour qui cette petite gamine pour croire que lui la guettait ? À croire qu'elle était le centre du monde. La jeune Bleue lui lança un regard assassin avant de se rendre compte qu'il s'était approché d'elle, et qu'il la fixait, comme si il l'analysait. Troublée, ses muscles se crispèrent. Cependant, elle croisa ses yeux aussi limpides que l'eau d'une fontaine, ce qui eut pour effet de détendre l'atmosphère tendue. Catherine n'aimait pas qu'on la fixe ainsi. Que pouvait-il bien regarder ? Mais en fait, elle aussi avait eu le regard fixé sur lui...

    « Mais vous ai-je déjà rencontrée ? Votre visage ne me dit rien. Votre nom peut-être ? »


    Son ténor était si doux... Ç'aurait pu être une mélodie. C'est vrai, ils ne s'étaient jamais rencontrer. Jamais la jeune fille n'avait vu le visage du... Au fait, que faisait-il à Saint-Cyr ?

    - Ca... Cathe...Catherine.


    Intérieurement, son cerveau lui criait qu'elle n'était qu'une pauvre imbécile qui tombe amoureuse comme une idiote d'un homme qui n'est même pas intéressé par elle. Peut-être que son cerveau lui mentait. Peut-être que cette homme était libre. Il se détourna d'elle, allant parler avec la stupide petite Verte. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ? Depuis quand Catherine Marie Camille d'Émeral s'intéressait donc à l'amour ? Cependant, ce sentiment était si doux, si chaleureux lorsqu'il était partagé... Peut-être valait-il mieux les remballer et les laisser bien au chaud pour plus tard. Voulant éviter de penser, Catherine tourna ses iris noisette vers les deux personnes. La jeune Bleue pouffait de rire après avoir entendu la requête de Lina. Avec impatience comme dans une scène de théâtre, elle attendait la réaction du jeune homme, qui se lança dans un discours rageant. Ils se disputèrent ainsi pendant peu de temps qui paru très long aux yeux de Catherine. La jeune fille trouvait de plus en plus que la Verte avait un comportement stupide. Comment pouvait-elle demander à un homme de lui donner une baffe ? Les problèmes neurologique... Une saignée pour mademoiselle docteur. Ensuite, les deux gens racontèrent leur vie. Rien à cirer, songea Catherine. Pourtant, l'instant où le jeune homme prononça son nom, la jeune Bleue se redressa, sa pupille d'ébène se dilatant.

    « Concernant votre euh... "réveil" je n'y comprends goutte mais sachez que vous vous êtes comporté comme une idiote. A présent je vais devoir rejoindre Catherine, nous avons quelque chose à régler. Au revoir. »


    Euh... oui mais non. Qu'avait-ils donc à régler, ces deux-là ? Ce que Catherine remarqua surtout ce fut la petite Verte s'était mise à pleurer. La jeune Bleue soupira. Dans quelle monde vivons-nous ? Puis, de sa démarche aérienne, de cette douce brise qui faisait voleter ses cheveux, il rejoignit Catherine, dont le cœur s'était mis à battre la chamade.

    « Au fait, que pensez-vous de Lina ? »

    Catherine sentit un sourire taquin se dessiner sur son visage. Mais comme le dit le bon vieux dicton : le vérité blesse. Son visage d'ange se tourna vers celui de l'homme, et elle murmura :

    - La même chose que pour toutes les autres. Stupides. Immatures. Trop sensibles. Saint-Cyr est en pensionnat où l'on passe sa journée à étudier des choses inutiles et où ces jeunes filles deviennent encore plus bêtes. Parce que notre opinion ne compte pas. On doit se contenter de se taire tandis que l'on décide pour nous.

    Long soupir tandis qu'elle se mit à fixer ses affreuses chaussures.

    - On pourrait dire que c'est une chance d'être ici. Oui et non. Que l'on vive à la campagne pauvre ou ici, c'est la même injustice. On a pas eu le choix et les deux sont horribles. La vie est dénuée de sens. Désolée, ce n'était pas votre question.

    Non, ça ne l'était pas. Mais ce que Catherine venait de dire avec énormément plus de sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 18 Juil 2010 - 16:38

[Lina, oui la fille malade c'est toi mais apparement tu as guéri miraculeusement sans que personne ne le sache ^^]

- Que pensez-vous de Lina ?

- La même chose que pour toutes les autres. Stupides. Immatures. Trop sensibles. Saint-Cyr est en pensionnat où l'on passe sa journée à étudier des choses inutiles et où ces jeunes filles deviennent encore plus bêtes. Parce que notre opinion ne compte pas. On doit se contenter de se taire tandis que l'on décide pour nous.
On pourrait dire que c'est une chance d'être ici. Oui et non. Que l'on vive à la campagne pauvre ou ici, c'est la même injustice. On a pas eu le choix et les deux sont horribles. La vie est dénuée de sens. Désolée, ce n'était pas votre question.

Ouah ! Cette demoiselle était impressionnante ! Et d'une, elle avait apparement de l'esprit, de deux elle n'essayait pas de le rabrouer sans arrêt et de trois elle partageait la même opinion que lui, enfin sur certains points. Cela faisait du bien de trouver dans ce chateau quelqu'un à qui parler d'égal en égal... Comme un homme en fait... Vraiment, elle commençait à lui plaire ! Il répondit donc :

- Vous pensez ceci, vraiment ? De nos jours, il est vrai, de plus en plus de femmes rêvent d'égalité et de reconnaissance... Mais voyez-vous, comme vous l'avez si bien dit, certaines sont encore bien loin de l'intelligence. Après un regard appuyé vers Lina il reprit : et les quelques chanceuses ayant de l'esprit se retrouvent à espérer sans pouvoir faire plus. Alors ne critiquez point comme cela cette maison, Mme la Directrice espère bien faire en donnant un minimum d'éducation aux jeunes filles, certaines arrivent à percer comme vous, d'autres resteront ignorantes jusqu'à leur mort... Alors ayez pitié d'elle, soyez aimable, elles n'y peuvent rien... Et surtout profitez de votre chance, accomplissez de grandes choses et arrêtez de vous appitoyez sur votre sort puisque vous n'êtes pas la plus malheureuse...

Voilà c'était dit, il était d'accord avec l'inégalité hommes/femmes mais qu'on arrête de critiquer à tort et à travers ce chateau ! Les colombes apprenaient à lire et à écrire, faisaient de la géographie et de l'histoire, c'était tout de même pas mal comme bases ! Bien sûr, il faudrait approfondir tout cela, mais enfin... ! Bref, William espérait que Catherine n'allait pas se mettre en colère pour ce débat, cela aurait été dommage...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Juliette de Rousseau

♣ Admin Smily
Five o'clock Tea Time.

Féminin Nombre de messages : 364
Age : 20
Localisation : Fuckin' question
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Rousseau
Date de naissance && Âge: 17/03/1763 & 17 ans
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Lun 19 Juil 2010 - 12:01

    « Vous pensez ceci, vraiment ? De nos jours, il est vrai, de plus en plus de femmes rêvent d'égalité et de reconnaissance... Mais voyez-vous, comme vous l'avez si bien dit, certaines sont encore bien loin de l'intelligence. Et les quelques chanceuses ayant de l'esprit se retrouvent à espérer sans pouvoir faire plus. Alors ne critiquez point comme cela cette maison, Mme la Directrice espère bien faire en donnant un minimum d'éducation aux jeunes filles, certaines arrivent à percer comme vous, d'autres resteront ignorantes jusqu'à leur mort... Alors ayez pitié d'elle, soyez aimable, elles n'y peuvent rien... Et surtout profitez de votre chance, accomplissez de grandes choses et arrêtez de vous appitoyez sur votre sort puisque vous n'êtes pas la plus malheureuse... »

    Catherine n'aimait pas s'appitoyer sur son sort. D'ailleurs, elle n'y pensait jamais. Son plus grand malheur avait été la perte de ses parents. Et en envoyant ces pauvres idiotes, avoir pitié devait relever d'un grand défi. Ce n'est pas aussi simple que ça. Il est vrai qu'elle avait de la chance en quelques sortes d'être ici, mais elle ne pouvait pas la voir. Enfermées telles des lions dans une cage plus spacieuse, on ne se rend compte de plus rien. Sauf du sentiment qui cognait fort dans ses tympans. Le plus beau et le plus affreux de tous. Être amoureux et recevoir de l'amour rend heureux. Avoir le cœur brisé parfois tue. Catherine releva ses yeux de noisette vers le jeune homme en murmurant toujours :

    - Certes... Mais je ne suis pas assez lâche pour fuir la vérité.


    Non, Catherine était loin d'être lâche. C'est d'ailleurs comme ça que ces Colombes deviennent stupides. Parce qu'elles fuient la vérité, ne se rendant plus compte d'où elles sont. Comme de l'amnésie. Se retournant, elle lui adressa un clin d'œil :

    - Je préfère l'affronter dignement, au moins, j'éviterai de perdre ma dignité.


    Son sourire s'afficha, charmeur. Jamais personne n'avait tenu ce genre de conversation avec elle, et c'était bien dommage. Peut-être que quelques idiotes auraient pu éviter de devenir abruti. Finalement, Catherine se retrouvait peut-être en monde philosophique. Après tout, qui écouteraient son charabia ? Personne. Sauf lui. La personne aux cheveux châtains dont le soleil donnait des mèches bronze, au teint légèrement rosé, aux yeux aussi claires que de l'eau de roche...
    Qu'il écoute Catherine étonnait la jeune fille. C'était bien la première fois depuis qu'elle était ici qu'elle disait vraiment le fond de sa pensée. Comme une confidence.

    - Au fait, quel est votre nom ?


    Love is just a game.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet:    Mer 18 Aoû 2010 - 18:53

A sa belle tirade, Catherine répondit :

- Certes... Mais je ne suis pas assez lâche pour fuir la vérité. Je préfère l'affronter dignement, au moins, j'éviterai de perdre ma dignité. Au fait, quel est votre nom ?

Que voulait-elle dire par "je ne suis pas assez lâche pour fuir la vérité, je préfère l'affronter dignement, au moins j'éviterai de perdre ma dignité" ? Peut-être était-ce une façon d'éluder... Peut-être avait-il parlait trop sérieusement... En tout cas, il ne voyait pas le rapport avec ce qu'il avait dit. Bref, il répondit à la seule phrase qu'il avait comprise :

- Mon nom est du Bois Vermeil. William du Bois Vermeil. [Bond. James Bond ] Et comme vous pouvez vous en douter je suis le frère d'Elisabeth du Bois Vermeil. La connaissez-vous ? Elle est dans votre classe, il me semble...

[Accroche-toi bien Smily, William ne va pas spécialement être tendre tout le temps avec toi ! Son plus gros défaut ? Il est égocentrique et imbu de sa personne... ]



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Juliette de Rousseau

♣ Admin Smily
Five o'clock Tea Time.

Féminin Nombre de messages : 364
Age : 20
Localisation : Fuckin' question
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Rousseau
Date de naissance && Âge: 17/03/1763 & 17 ans
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Lun 23 Aoû 2010 - 17:15

[Bah je te félicite pas Laughing
Au passage, c'est mwa l'agent secret ♥️
Désow, j'ai jamais écrit une réponse aussi merdique >w< ]

«  Mon nom est du Bois Vermeil. William du Bois Vermeil. Et comme vous pouvez vous en douter je suis le frère d'Elisabeth du Bois Vermeil. La connaissez-vous ? Elle est dans votre classe, il me semble... »

Élisabeth... Catherine esquissa un sourire sur son visage d'ange. Bien sûr qu'elle savait qui elle était. Comment aurait-elle pu oublier ces iris rond et vert, brillant comme des pierres d'émeraude bien polies. Ainsi que cette délicieuse chaleur qu'elle avait ressenti au moment de cette rencontre. La deuxième, certes. Mais celle qui s'était néanmoins bien passé. Alors ce jeune homme était son frère... Catherine plongea ses yeux noisette dans ceux de William. Il est vrai que cette clarté était frappante, et leurs traits se ressemblaient. Sans aucun doute, ils étaient frères et sœurs. Catherine du Bois Vermeil *oui, je fuis tout de suite Laughing*. Ok, ça ne le faisait pas du tout.

- Et comment que je la connais...


Enjoy Cathy =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Mer 1 Sep 2010 - 18:20

- Et comment que je la connais...

William ne comprit pas si cette réponse était positive ou négative. A l'air de Catherine, il lui semblait qu'elle aimait Elisabeth dite Eli, mais il y avait aussi une sorte d'arrière pensée dans ses paroles. Encore sa chère soeur qui n'avait pas su bien se conduire. La première fois, du moins. Sa chère soeur... Il avait pensé cela sans faire attention. Mais lui était-elle bien si chère ? Il est vrai que même si la haine envers leur soeur ainée les avait soudés, il n'avait pas tellement grandi ensemble enfants. Lui avait été comme accaparé par son père pour qu'il devienne un vrai gentilhomme à la cour du grand Louis XIV et sa soeur avait été traitée comme une misérable bonne par leur mère au profit de leur soeur. Enfin, cela il ne l'avait appris que bien plus tard quand Eli s'était enfui. Ah ! La fuite d'Eli ! Dans les premiers temps, il avait été très en colère contre elle croyant qu'elle s'était enfui par jalousie ou par effronterie. A cause d'elle, il avait du revenir dans la maison familliale le temps que l'affaire se tasse. En effet, parmi les nobles cette histoire avait fait grand bruit ce qui avait évidement fort mécontenté les parents.
Jusqu'au soir où il avait surpris une discussion entre sa mère et son horrible soeur. La soeur se plaignait :

"- Mère, Elisabeth nous cause décidément une très grande honte. J'ai encore entendu des gens jaser dans les jardins de Versailles aujourd'hui. Ne croyez-vous pas qu'il aurait mieux fallu la traiter un peu mieux pour qu'elle ne s'enfuît pas ?

Et la mère pleine de venin et de rancoeur mélé qui répondait :

- Non Jacqueline, cette petite fait autant honte que si elle avait été mieux éduquée. Avec son physique, les gens aurait jasé tout autant, soyez en sûre. nous avons bien fait de la traiter en pauvre misérable juste bonne à servir le thé et à faire lé ménage. Cela nous a en plus permis d'économiser un salaire de servante."

A partir de ce moment là, il fut encore plus froid et distant avec sa famille. Il en voulu même à son père de lui avoir caché tout cela. Dès qu'il en eu l'occasion, il partit sur un bateau en direction de l'Angleterre prétextant quelques bonnes affaires à jouer là-bas et ne donna plus de nouvelles. Il coupa tous les ponts. Les ponts financiers également donc et il dut chercher un travail. C'est comme ça qu'il finit marin jusqu'à ce fameux rêve qui l'amena à St Cyr. Et Eli alors ? Il l'oublia ? Non il se promit d'aller la voir et de s'expliquer. Enfin un jour... Le travail de marin prenait, il avait des tas d'amantes à qui penser dans chaques îles et il finit par l'oublier. Jusqu'au jour...
Pourquoi pensait-il à ça d'ailleurs ? Ah oui, Catherine. Il reporta son attention vers elle. Comme lui, elle semblait plonger dans ses rêveries.

- A quoi pensez-vous ? Vous avez l'air toute soucieuse...

C'est la seule chose à laquelle il pensa pour éviter que la discussion mourût, quel manque d'imaginatiion par moment ! Et à d'autres... Bref encore de la philosophie, il fallait qu'il se calme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 5 Sep 2010 - 12:36

[ Je peux m'ajouter...? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 5 Sep 2010 - 13:13

Bien sûr!!
PS: pourquoi avoir modifié le titre du Sujet? Je vous rappelle que c'est moi qui l'ai créé et je vous rappelle que je suis aussi participante. On demande avant de modifier!!! S'il te plaît et Merci!
Même si je suis évanouie... C'est pas une raison! Vous n'êtes pas seuls! Imaginez que la récré est terminée, et que je ne bouge pas, vous faites quoi???
Et smy, j'ai pas besoin d'une réflexion négative du genre "bah on te laisse là Twisted Evil " Non. Pas avec moi en tout cas.

Donc là, si ce serait possible de réveiller votre perso, ce serait bien. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 5 Sep 2010 - 14:14

[ Pas de soucis. Désolée, je ne sais aps comment on change les titres ? ]

Calypso était sortie, encore un peu choquée et perdue. Elle avait besoin de parler, de vivre, d'exister, mais comment faire dans un monde si cruel ? La belle en était là, assise sur un banc, observant une scène prometteuse comme quand on regarde un combat au sabre. Elle n'entendait pas bien la conversation, mais elle semblait animée. Calypso, toujours plongée dans l'ombre d'un arbre, riait des gesticulations des personnages, imaginant les paroles, sortant peu à peu de sa torpeur.
soudain la plus jeune tomba à terre. Les deux autres ne semblaient pas avoir remarqué, aussi, après un cours moment d'hésitation, elle se releva avec sa grâce habituelle, lissa sa robe du plat de la main, et s'avança enfin. Elle passa entre les deux jeunes, une Bleue et un jeune homme, les stoppant dans leur disputes. Elle s'accroupit vers la Verte, posa sa main sur sa poitrine, puis pris son pouls avant de la gifler. Elle était assez forte pour son âge, toutes ses années à croiser le fer avec son oncle avaient endurcit ses bras, qui n'en restaient pas moins gracieux et fins. La jeune fille évanouie se réveilla avec peine, aussi Calypso se sentit obligée de la gifler à nouveau, ce qui finit de la réveiller. Puis elle annonça calmement, comme si c'était tout à fait normal d'avoir à gifler une demoiselle :

_ Vous vous êtes évanouie, mais rassurez-vous, vous êtes en parfaite santé. Je vous conseille d'aller vous reposer.
Calypso se releva, laissant sa "victime" assimiler ses paroles. Puis elle se retourna lentement, ses yeux verts si beaux croisant ceux du jeune homme, puis de la Bleue. Elle fit une révérence et dit :
_ Si je vous dérange, n'hésitez pas. Mais continuez, c'est très divertissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Juliette de Rousseau

♣ Admin Smily
Five o'clock Tea Time.

Féminin Nombre de messages : 364
Age : 20
Localisation : Fuckin' question
Date d'inscription : 29/05/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Rousseau
Date de naissance && Âge: 17/03/1763 & 17 ans
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 5 Sep 2010 - 15:21

[Tu anticipes mes réponses Lina XD Disons que si on considère que mon perso ne t'aime pas, ce serait contraire à ses principes.]

Ses iris noisettes se noyèrent dans les yeux aussi clairs que de l'eau de roche du jeune homme, jusqu'à qu'il détourne la tête, après sa remarque. Son regard se perdait à l'horizon, là où le soleil jouait à cache-cache derrière les arbres. À quoi pouvait-il bien penser ? L'atmosphère était désormais plongé dans un silence pesant, parfois brisé par quelques mélodieux chants d'oiseau. Mais leurs notes finissaient par se perdre et à laisser de nouveau le calme parfait. Catherine ouvrit la bouche... puis la referma. Elle n'avait pas envie de montrer à ce jeune homme à quel point elle pouvait être désagréable. Et l'envie de l'être la démangeait légèrement en voyant cette petite idiote évanouie sur le cheval. Ha. Ha. Pathétique.

« A quoi pensez-vous ? Vous avez l'air toute soucieuse... »

Catherine détourna son attention sur William. C'est la première fois que quelqu'un d'autre qu'elle-même s'intéressait à elle. Tout allait bien. Un sourire se découpa sur son visage, détendant ainsi tous les muscles qui étaient crispés. Non, elle n'était pas soucieuse. Pour une fois, c'était bien. Le visage du jardinier était si calme, si relaxé que... que c'en était contagieux. Comme si les ondes se transmettaient d'un individu à l'autre, ce qui n'était pas donné à tout le monde.

- Rien de particuliers.

Elle approcha son visage de celui de William. Sa bouche était à quelques centimètres à peine de son oreille, un chuchotis de velours s'en échappant.

- Peut-être la peur de devenir comme elle ?

Catherine recula, sourire taquin, yeux pétillants. William avait vraiment l'air d'une personne agréable. Et cela lui plaisait. Le temps s'arrêtait de tourner, et plus personne n'avait le pouvoir de les déranger. Jusqu'à là. Sortie de nulle part, une jeune fille de Verte – d'après ses rubans – fendit la pelouse de son pas décidé. Avec assurance, elle s'approcha de l'évanouie. S'agenouillant, elle posa délicatement sa main sur la poitrine de la Verte, vérifia un instant si il était encore en vie. Oui, visiblement. Dommage. Puis, dans le silence, le bruit d'une main qui heurte violemment une joue retentit. Réalisant qu'elle n'eut aucune réaction, elle la gifla encore une fois, jugeant que c'était suffisant. Elle finit par se relever, la regardant de haut.

« Vous vous êtes évanouie, mais rassurez-vous, vous êtes en parfaite santé. Je vous conseille d'aller vous reposer. »


Euh... objection. Les problèmes neurologiques de mentalité, ça c'est pas être en parfait santé. Bon, ok, Catherine arrête de jouer les mauvaises langues. La jeune Bleue se contenta de respirer un grand coup, essayant de maîtriser son calme, histoire d'éviter que ça ne finisse en match de katch féminin. Catherine considérait la nouvelle qui venait d'apparaître comme une trouble-fête. Son dernier souhait était d'être dérangé. Et que se passait-il ? Tout le contraire. Elle se retourna vers eux, fit une petite révérance. Le roi et la reine de Saint-Cyr. Pas mal comme titre.

« Si je vous dérange, n'hésitez pas. Mais continuez, c'est très divertissant. »

Bon bon bon... on ne pourra pas dire que c'est sa faute. Elle leur avait clairement demandé que si elle dérangeait, qu'on lui dise. Catherine se retourna, gardant son sourire. Pour une fois, pas d'hypocrisie. De l'honnêteté.

- Comment dire... En général, quand une personne apparaît sans avoir été invité, et qu'en plus personne ne connaît...


Si elle n'était pas comme l'évanouie, elle aurait compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 5 Sep 2010 - 16:00

- Comment dire... En général, quand une personne apparaît sans avoir été invité, et qu'en plus personne ne connaît... répondit la bleue, cherchant ses mots. Calypso éluda la phrase, elle avait bien compris qu'elle n'était pas la bienvenue. Finalement elle ferma les yeux, puis les rouvrit, plongeant son beau regard dans celui de la Bleue. Cette dernière sembla hésiter : c'est vrai que calypso était une demoiselle bien étrange, à la fois attirante et distante. Elle sourit, baissa son regard et continua :
_ très bien. Faites comme si je n'étais pas là, cela facilitera la conversation.
Et en un clin d'oeil, elle disparu sous un arbre, à trois pas de là. La belle s'assit dans l'herbe verte, écoutant le bruit du vent dans les arbres, rêvant peut-être un peu aussi. La bleue, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, avait l'air de n'apprécier ni elle, ni l'autre Verte. Tant pis, elle devrait faire avec. Quand au jeune homme, ils n'avaient pas échangé umot. Juste un regard. Ce n'était pas grave, Calypso aurait amplement l'occasion de faire connaissance plus tard. Une larme coula sur sa joue, qu'elle effaça prestement. Puis elle reporta son attention sur le couple, qui avaient repris leur conversation. La Verte, quant à elle, restait immobile, à côté des deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Belle rencontre   Dim 5 Sep 2010 - 19:19

Lina était toujours évanouie à côté du cheval. Cela ne lui arrivait jamais de s'évanouir. A part quand elle perdait le contrôle de soit. Quand elle délirait, quand elle déraillait. Ceci n'arrivait que rarement. Heureusement, sinon, des problèmes de santé auraient fait leur apparition.

Tout d'un coup, elle sentit une main claquer la joue de la jeune Verte. La gifle était douce pour Lina, ce qui ne la réveilla pas. Puis, une nouvelle. Là, elle était plus féroce. Elle ouvrit les yeux, presque noires à présent, et resta immobile. Bizarre... Elle n'entendit pas un seul mot que la Bleue et une autre Verte -celle qui avait apparemment réveillé Lina- avaient échangé. Aussi, son champ de vision s'était rétrécit. Cela devait être l'effet de l'évanouissement.

A son côté, elle vit le cheval. Elle ne savait même plus comment il s'appelait. Mais Lina ne s'inquiétait pas. Pas du tout. Pourquoi? Nulle ne le savait. Même pas elle. Elle vit la Bleue la regarder d'un regard moqueur, l'autre, l'observer d'un regard indescriptible. Lina avait ce qu'ils voulaient. Qu'elle s'en aille. Et bien, si c'était comme ça, elle s'en irait. Mais elle ne bougea point. Ne demandez pas pourquoi. La réponse que vous cherchez est introuvable. Elle restait donc là, sans attendre. Ah si! Elle n'attendait qu'une chose, que l'effet du choc fasse moins d'effet.

Cependant, Lina savait que la Bleue allait faire une réflexion. Et elle allait peut-être même s'approcher d'elle. Lina en profitera... Même si son état était encore en train de se rétablir. Elle irait à l'infirmerie, point.


[Catherine...]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Belle rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
 

Belle rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr) :: Extérieurs :: Écuries-
Sauter vers: