Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr)

Forum RPG au temps de Louis XVI, dans la Maison Royale de Saint Cyr à la veille de la Révolution Française.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Scrounch ! "Mangez des taupes !" Souvenirs... <3 (by Hed)

Partagez | 
 

 Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   Jeu 11 Mar 2010 - 19:55

Un soleil éclairait les beaux yeux d’Elena. Le moment de la récréation était arrivé. Mais pour quoi faire ? Elena aimait la solitude, du moins ne chercher pas d’amies. Seule la compagnie des animaux la réconfortait de ses journées ternes et obscures derrière les murs de cette maison. Ce n’était pas chez elle et ce ne le serait jamais ! Mais une promesse est une promesse, et elle n’en pouvait sans défaire. Ce jourd’hui, la jaune n’était guère intéressée pas la forêt, ni de s’amuser avec ses compagnes aux quilles ou à colin-maillard. Elle estimait que ce n’était plus de son âge. 15 ans, à 15 ans on ne joue plus à ses enfantillages. Elle trouvait d’ailleurs cela pathétiques de voir de bleues y jouer encore. Son esprit vagabondait déjà dans le parc, ses yeux azurs dévisageait les différentes jeunes filles à la recherche d’une à qui elle pouvait lancer un regard froids et hostiles qui voulait tout dire. Même si elle ne connaissait pas ses camarades, elle restait distante et ne montrait pas de chaleur. Son visage n’avait beau ressembler à un Ange, ses yeux eux, étaient démoniaques. De jeunes rouges la regardèrent tout sourire se ravisant, quand elle leur rendit. Pourquoi venir vers elle, elle ne leur avait rien demandé ! Les jeunes filles d’ici avaient la grande manie de vouloir plaire à tout le monde, d’être charmante et de vouloir être amies à toutes les demoiselles de Saint Cyr. Pour la jaune sa ne marcher pas comme ça. Il fallait mériter son amitié, et elle ne l’a donné pas facilement.

Elle n’était pas la seule à penser comme ça, quelques-unes rester à se plaindre, à mentir, ne se comporter point dignement, ou à faire envier les plus bêtes. Et cela amuser Elena. Son regard se figea quand elle aperçut non loin, une jeune fille, d’une dix-septains d’années, faisant la même chose, lançant des regards noirs à qui voulait la considérait. D’ailleurs aux premiers coups, d’œil, elle en reçut un en pleine figure. Cela ne la blessa guère, elle continua à l’observait, souriant même. Elle portait une longue robe aux rubans bleue et vu son âge, elle devait effectivement provenir de cette classe. La prenant surement pour folle, celle qui la regarda de nouveau, plissa ses sourcils. C’était évidant qu’elle n’appréciait pas cette manière de faire. Elena la regarda toujours, l’analysant presque, aucune jalousie ne parvenait d’elle, elle dû admettre qu’elle était très belle. La jeune fille devait être autant rebelle qu’elle, car aucune demoiselle l’entourait ayant même peut-être peur d’elle. Mais qu’avait-elle donc fait ? Elena s’en voulu de son manque d’information, étant très curieuse, elle ne pouvait retenir ce sentiment. Cette fille l’intriguait, elle était mystérieuse !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   Jeu 11 Mar 2010 - 20:35

Avoir cette impression de solitude, c'était la quotidien de Ambre et ça ne la déranger pas. Elle aimait être seule, ne pas être déranger par les discutions ô combien ennuyeuses de ses camarades. Elles parlaient de tout ce qu'elle détestait, les mariages, les prisons dorées et le pire : Versailles. Elles rêvaient toutes d'aller à Versailles de rencontrer le roi pourtant peu iraient. Ambre, elle, savait très bien que Versailles ce n'était qu'un château. Beau peut-être mais tout de même ça restait une construction qui avait couté beaucoup d'argent au peuple et qu'ils n'en profitaient même pas ! Tout ses pauvres paysans avaient travaillé toute leur vie pour avoir cet argent et maintenant ils n'en profitaient même pas. Dieu que la vie était injuste ! Les nobles n'avaient même pas honte de ce qu'ils faisaient et Ambre avait donc le devoir d'avoir honte pour eux tous. C'était une tâche ardue et difficile mais la bleue ne manquait pas de courage et, en plus, elle était intelligente. Personne n'aurait commis l'erreur de la sous-estimer. C'était trop idiot, ceux qui la connaissaient le savait très bien. Sauf que presque personne ne la connaissait vraiment.

Ambre aurait très bien pu aller avec ses camarades lorsqu'elles ne discutaient pas mais leurs mines heureuses ne lui convenait pas. Elle était Ambre Serana ou elle ne l'était pas. Son vrai nom était d'ailleurs De Serana mais elle avait banni le nom qui n'apparaissait même plus sur les registres. Maintenant c'était Serana et elle continuerait sa vie en tant que Serana. Si elle devenait riche elle l'aurait mérité ça ne serait pas parce qu'elle est la fille de untel qui a épousé machin. Elle serait libre, elle le savait c'était gravé dans sa peau. Comme une marque au fer rouge. Elle se rappelait les paroles de sa mère lors de leur dernière entrevu : « Sois fière de toi ma fille ! ». Évidement, elle n'avait pas voulu qu'elle prenne son conseil comme elle l'avait fait mais, après tout, c'était de sa faute. La mots les mots et toujours les mots. C'étaient des armes, mieux que les coups de poignards, les lames affutées de la langue. Savoir s'en servir était un art.

Du haut de ses 19 ans Ambre marchait tranquillement dans les jardins, de toute façon, il y avait bien longtemps que personne ne venait la déranger et ça ne lui déplaisait pas. D'un pas sur mais tout de même gracieux elle se baladait entre les groupes de jeunes demoiselles, qu'elles soient bleus, jaunes, rouges ou même vertes Ambre ne leur accordait qu'un seul regard, un regard noir méprisant. Pourtant, lorsqu'elle arriva à la hauteur d'une jaune qui avait l'air d'avoir 15-16 ans elle fut surprise de la voir la regarder en souriant. Les jeunes ne savaient-ils plus du tout comment se conduire ?

Pourtant, lorsque Ambre se rapprocha d'elle elle sentit tout de suite quelque chose qui la reliait à cette fille. Elle engagea donc la conversation,
« Tu es »dit-elle d'un ton froid et méprisant peut-être mais elle ne le connaissait pas et elle n'allait tout de même pas être gentille avec elle. Le mot gentille, de toute façon, ne convenait pas à la bleue. Sa question pouvait paraître malpolie pour les autres demoiselles et, maintenant, elle allait pouvoir savoir si cette fille était comme toutes les autres ou non.


C'était une curieuse façon de poser une question, certes. Tu es pouvait très bien s'entendre tuer et le résulat risquait donc d'être tout à fait différent de ce qu'elle attendait. Mais, après tout c'était elle pour le meilleur ou pour le pire. Elle ne croyait de toute façon pas aux miracles et une réponses qui ne lui convenait pa risquait de sortir de la bouge de la jaune. Après, c'était tout autre chose....
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   Ven 12 Mar 2010 - 22:06

La bleue s'arrêta et lui posa cette question "Tu es".
Certes bizarre mais compréhensible. Ainsi donc, son visage montrait tant de choses, que la jeune fille venait de lui parlait. Son ton détaché et froid ne fesait rien à Elena à part lui plaire d'avantage. C'était la première fois pour Elena qu'une fille l'interesse à ce point ! Mais ne soyons pas ridicule, la jaune ne cherchait pas d'amie, mais se captiver à parler avec une personne de son rang ou plus haut même. Elle répondit simplement ne cherchant pas à impression la jeune fille. Sa réponse ne devrait certainement pas satisfaire la bleue, et la jaune sans moquait, yeux malicieux, elle décréta doucement une phrase qui se voulait un peu vénimeuse :


"Je suis comme je suis de même que tu es comme tu es, vous n'avez point à en savoir plus ! Et puis qu'est-ce que vous en avez à faire, c'est bien ma vie ! A moins que je me trompe !?"

Aucune politesse, elle la tutoya, pourquoi se donnait la peine d'être respectueuse. Puis jouant encore de ses yeux, elle lui lança un regard farouche et inhospitalier. Passant la main dans ses cheveux bouclés qui rayonnait au soleil, elle voulait l'agacer, l'inportuné en la charmant. Sachant très bien , que ce qu'elle fesait ne suffisait pas à détruire un semblable de caractère et ne fesait qu'amplifiait sa soif de désarmait l'adversaire. Maintenant ce n'était plus qu'un jeu entre eux deux. Une finirait bien par céder sons la tension. La jaune continua, mais cette fois-ci, elle prit le ton de la bleue auparavant mais en plus fort, ses yeux bleus eux toutefois doux :

"Puisque tu t'interesses tant à moi, je vous repose la question Mademoiselle, tu es ? "

Surement prête à répliquer, la réponse fut immédiate.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   Sam 13 Mar 2010 - 13:12

Ambre avait pour principe de ne pas aimer les autres élèves de Saint-Cyr. Aucunes n'étaient vraiment intelligente et l'ardeur avec laquelle elles la critiquaient lui faisait des fois froid dans la dos. Qu'allais donc devenir ses jeunes filles trop fières d'elles-même pour reconnaître le moindre petit défaut ? On avait beau dire que Saint-Cyr devenait de plus en plus un couvent ce n'était pas vrai. Il suffisait de regarder les autres filles qui essayaient de devenir un peu plus libre. Ce n'était pas en insultant tout les personnes qui leur tomber sous la main qu'elles allaient y arriver. Ambre, elle, avait des objectifs : vivre librement. Les autres ne faisaient que le faire pour le faire, pour être bien vu par les autres personnes. Mais à quoi es-ce que cela pouvait bien servir ? Ambre était fière d'elle-même mais pas pour autant narcissique. Elle avait le sens des réalité et elle savait que de mettre tout le monde à dos de Saint-Cyr ne servirait à rien. Parce les trois quarts n'allaient pas arriver à survivre dehors.

La petite jaune devant Ambre avait allumé une lueur malicieuse dans ses yeux et, lorsqu'elle se décida à parler, elle essaya de mettre un peu de venin dans sa voix. Seulement, elle ne devait pas en avoir l'habitude parce que ce n'était pas réussit et cela tira un sourire à la bleue.


« Je suis comme je suis de même que tu es comme tu es, vous n'avez point à en savoir plus ! Et puis qu'es ce que vous en avez à faire, c'est bien ma vie ! A moins que je me trompe ? »

Ambre sourit encore, elle passait du tu au vous sans se rendre compte de ce qu'elle faisait. Et puis, sa phrase, qui aurait pu être philosophique, n'avait pas vraiment de sens et encore moins d'intérêt. D'un autre côté la bleue ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, elles n'avaient pas le même âge et elles ne devaient pas avoir reçu la même éducation avant Saint-Cyr. Les Serana étaient très fiers d'eux avant qu'ils soient ruinés. Ambre se rappellait encore de la fois où son père avait cassé la moitié des meubles de la maison parce qu'ils n'avaient plus un sous. Elle avait décidé que ça ne lui arriverait jamais. Jamais elle ne serait dépendante de son argent, elle, elle vivrait pour elle seule.

-Tu te trompes.

Simple constatation, reflet imminent de le pensée de la belle blonde qui ne faisait que très rarement de longs discours. Elle préférait largement dire sa pensée sans mâcher ses mots. Ambre n'était pas une Sainte et presque tout le monde le savait alors si la jaune n'était pas contente elle pouvait retourner dans les jupes de sa mère. Pauvre petite fille martyrisé par la vie aurait dit son père sans pour autant l'aider.


« Puisque tu t'intéresse tant à moi, je vous repose la question mademoiselle, tu es ? »

Ou on parlait à tu ou à vous mais, dans tout les cas, le mélange des deux n'étaient pas manifique. Et puis la jaune lui donnait du mademoiselle tant qu'elle pouvait ce qui signifiait sans aucun doute que c'était une fille qui avait des bonnes manières, tout le contraire de Ambre qui n'avait toujours pas compris à quoi servait le mot en question à par jouer à l'hypocrite et, même si Ambre pouvait être la meilleure des hypocrites, elle n'aimait pas trop le faire même si ça lui arrivait de la faire.

-Ambre Serana.

C'était encore une constatation mais, elle au moins, ne disait pas des phrases ridicules sans aucuns sens.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   Dim 14 Mar 2010 - 23:18

Vu son air, Ambre, devait trouver Elena bien ridicule de parler comme cela. Mlle d'Escoublanc sans fichait ! La jaune n'était que débutante en la matière et comptait bien devenir de mieux en mieux au fils des années. Remettre les colombes à sa place voîlà de quoi elle devait vivre à Saint Cyr, pour ne pas ternir et ne point devenir qu'une dévouée à Dieu. Tout en gardant, quelques principes et bonnes manières. Elle n'était guère parfaite et l'approuvait. Alors parlait comme elle le voulait, elle en avait le droit et ne fut pas surprise quand elle entendit la deuxième réponse de la bleue. Ambre Serana, elle n'était pas noble ou bien elle avait rétrécit son nom, qu'importe, ce n'est pas l'habit qui fait le moine ! Cette jeune fille l'intriguait toujours et encore car son visage était méprisant malgré les circonstances. Beaucoup de colombes aurait été ravie de discourir avec elle, elle aurait pris ça pour un honneur, vuqu'elle ne parlait à personne. Elena l'enviait pour sa qualité, si on pouvez en appeler une. La jaune avait des tonnes de questions qui lui trotaient dans la tête, elle était curieuse et quand elle voulait quelque chose, elle l'avait. Même si elle détestait quand la questionne, au contraire elle aimait questionner. Alors elle répliqua point déçue par sa camarade :

-Qu'avez vous donc fait pour qu'aucune des colombes ne vous approche ? Vous m'intriguez Ambre et m'excuserez de ne pas tous connaître dans cette maison, surtout si c'est pour quelque chose de futile et ridicule !

Ambre devait rire du manque d'informations de la jeune fille, un petite nouvelle bien bête devait-elle penser, mais c'était encore un sujet donc Elena se moquait, de toutes les façons rien ne la blessait particulièrement ou sinon elle ne le montrait pas, se renfermant sur elle même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   Dim 21 Mar 2010 - 13:46

Pourquoi tout le monde venait donc lui chercher noise ? Ambre était trs bien toute seule dans l'incompréhension du monde et le mépris des ignorants. Cette fille, cette jaune était tout de même là sans svaoir à quel oint elle était dérangeante. Mais elle ne bongeait pas, peut-être était seule elle aussi et qu'elle cherchait des amis mais, dans ce cas là, elle était bien mal tombée parce que Ambre n'avait pas l'intention de devenir son amie. Bien au contraire c'était une "colombe" de Saint-Cyr comme disait le roi mais avant tout c'était une petite fille. Une fille qui essayait de faire une place ici. Elle avait bien du courage mais pour Ambre elle était folle, folle de vouloir rester ici quite à être horriblement méchante avec tout le monde. Folle de vouloir continuer à avancer lorsqu'on ne pouvait que reculer.

-Qu'avez vous donc fait pour qu'aucune des colombes ne vous approche ? Vous m'intriguez Ambre et m'excuserez de ne pas tous connaître dans cette maison, surtout si c'est pour quelque chose de futile et ridicule !

Vous, le vousvoiment toujours et encore. Ambre parlait à tu à tout le monde, qu'ils oient content ou non. Elle n'était même pas sur qu'elle tutoirer le roi de France si il prenait la peine de venir à Saint-Cyr.

Elle ne savait donc pas qu'elle était la grande honte de toutes les maîtresses de Saint-Cyr, intéressent. Elle savait juste que personne ne l'approchait mais c'était un euphémisme. Personne n'aurait eu le courage d elui adresser la parole parce qu'elles avaient toutes trop peur de se faire rabourrer par la bleue qui avait aquis une certaine réputation depuis son arrivée ici. Maintenant elle n'avait qu'un rêve : en sortir, être libre comme le vent et pourvoir faire ce qu'elle désire lorsque le desirerait. Elle voulait aimer la vie, apprendre à être elle-même et ne pas être comme tout le monde, Ambre se sentait unique, rebelle dans l'âme personne n'aurait pu l'arrêter.


-Je dis ce que je pense.

Encore une simple constation, Ambre aimait ça. Souvent les personnes étaient déstabilisées. Tous des idiots...

[HJ : Sorry pour le retard et pour ce Rp nullisime]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mystère, mais pour combien de temps... [ Privé, Ambre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr) :: Extérieurs :: Jardin-
Sauter vers: