Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr)

Forum RPG au temps de Louis XVI, dans la Maison Royale de Saint Cyr à la veille de la Révolution Française.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Scrounch ! "Mangez des taupes !" Souvenirs... <3 (by Hed)

Partagez | 
 

 En manque d'amour ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: En manque d'amour ...   Mar 2 Mar 2010 - 19:56

Marie-Anne de Fleurville ouvrit doucement la porte de l'infirmerie, et se glissa à l'intérieur.Elle aimait soulager et distraire les malades. Elle passa un rapide coup d'œil dans la salle et constata que seulement cinq des trente-quatre lits alignés étaient occupés.Près d'un lit un infirmière tentai de faire ingurgiter à une malade un bouillon de légumes brûlant. Marie-Anne s'approcha d'un lit et découvrit une rouge.La petite semblait dormir.Marie-Anne serait restée des heures à contempler le visage d'ange de la petite si celle-ci n'avait pas été secouée de frisson nerveux.Marie-Anne posa délicatement sa main sur le front brûlant de l'enfant.Celle-ci ce calma aussitôt et ouvrit les yeux.Puis elle se mit a pleurer.Je demandai à l'infirmière de quoi souffrai la petite rouge.Elle me répondit:
-
Elle souffre de la maladie qui touche toutes les petites filles qui arrivent ici: le manque d'amour. Et elle poussa un long soupire qui exprimai sa pitié.
A présent la petite me fixai.Elle me regardait avec des yeux plein d'admiration.Je me demandai ce qu'elle pouvait me trouver à par mes cheveux d'un noir exceptionnel, je n'avait rien de particulier.


Dernière édition par Marie-Anne le Jeu 4 Mar 2010 - 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Mar 2 Mar 2010 - 20:48

[ quelqu'un pourrai faire la rouge SVP sinon je doit l'inventer et la faire moi meme !!]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Mar 2 Mar 2010 - 23:16

edema01 attention Marie-Anne, édite tes messages !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Mer 3 Mar 2010 - 17:25

Anne qui, comme elle le faisait souvent, aidait à l'infirmerie, vit Marie-Anne en companie d'une petite rouge. Cette dernière était à la garderie depuis un bout de temps car elle souffrait de ce qu'on appelait à St Cyr le "manque d'amour". La maîtresse des jaunes s'approcha de la jeune vetre.
Mademoiselle de Fleurville, lui dit-elle en la prenant à l'écart, pourrais-je vous parler un instant ?
Mlle de la Fleur sourit à la fillette qui semblait paniquée de voir Marie-Anne s'éloigner d'elle. La petite lui rendit timidement son sourire.
Marie-Anne, j'aurais un service à vous demander, dit la maîtresse. Comme vous l'avez sans doute remarqué, cette petite suporte mal son arrivée à St Cyr. Sa famille lui manque. Elle a besoin d'une présence, de quelqu'un à ses côtés qui puisse la rassurer, la réconforter. J'ai pensé à vous. Ce serait très aimable à vous de lui tenir companie : venir la voir tous les jours à l'infirmerie, et quand elle sera prete à retourner au dortoir et aux cours, de rester avec elle pendant les récréarion... Je sais que cette charge peut être difficile, mais pensez vous que vous pourriez le faire ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Mer 3 Mar 2010 - 19:19

Marie-Anne qui ne s'attendait pas à cette requête fit de son mieux pour ne pas montrer quelle était sa joie à cette nouvelle.Elle répondit à la maîtresse des jaunes:
-
Oh!Ce ne sera pas une charge, cette petite est adorable !! s'écria t'elle avec un grand sourire. Puis elle se tourna vers la petite et lui offrit son plus joli sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Ven 5 Mar 2010 - 14:55

Isabelle n'en pouvait plus. Elle en avait assez d'être éloignée de ses proches. Sa sœur Agnès, son oncle Henri et son amie Aude de Quicampoix lui manquaient terriblement. Leur absence causait un vide atroce dans le cœur de la petite. Même celle de sa mère, qui était pourtant morte il y avait plusieurs années, l'attristait profondément, car elle avait l'impression que sa présence chaude et réconfortante abritait toujours sa maison. Elle n'avait pas vue Aude depuis la mort de sa mère, mais elle espérait bientôt la revoir avant d'être amenée à Saint-Cyr. Au début, cette perspective l'avait enchantée, car elle allait quitter sa vie de misère, mais maintenant, elle se sentait seule, malgré les dizaines de jeunes filles de Saint-Cyr. Elle ne connaissait personne ici, et tout ce monde auquel elle n'était pas habituée la terrifiait. La solitude la rongeait, l'affaiblissait, comme une maladie... Isabelle avait fini sur un livre à l'infirmerie. Elle était là depuis quelques jours, quand elle sentit une main se poser sur son front. Ce n'était pas celle de l'infirmière, qui était plus grande, plus froide, plus rugueuse... Elle entrouvrit légèrement les yeux et vit une jeune verte, debout non loin d'elle. Elle ne l'avait pas entendue arriver. A vrai dire, elle ne faisait pas bien attention aux bruits quotidiens de l'infirmerie. Elle entrouvrit les yeux et vit la verte échangea quelques mots avec l'infirmière, qu'Isabelle ne parvint pas à comprendre tellement elle était fatiguée. Elle contempla la silhouette floue, dont les traits lui rappelaient étrangement ceux de sa mère... Elle se sentait mieux depuis qu'elle était en sa présence, aussi elle fut affolée en voyant Anne de la Fleur, la maîtresse des jaunes, appeler la verte auprès d'elle. Comme elle était un peu plus en forme, elle put saisir quelques uns des mots de la conversation. Apparemment, Anne de la Fleur lui proposait de s'occuper d'elle, et elle semblait heureuse de la proposition. Qu'est-ce qui aurais plus procurer plus de plaisir à Isabelle que d'être aidée par la verte, qui, d'après ce qu'elle avait entendu, se nommait Marie-Anne? Rien, pour le moment. Cette nouvelle l'apaisa, et elle s'endormit sur le coup, d'un sommeil réparateur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Lun 15 Mar 2010 - 20:15

Bonjour Marie-Anne !!
Clémence connaissait si bien sa soeur qu'elle savait qu'elle la trouverait à l'infirmerie au temps de la récréation.Elle était si généreuse et bienveillante.
Bonjour Madame !!
Elle s'adressait à, d'après ce qu'on lui avait dit, la maîtresse des jaunes.Mais son nom lui échappait. En tout cas, cette jeune femme fraîche avait l'air très gentille.Et elle vit une petite, qui avait l'air d'avoir un gros manque d'amour.Oui, Clémence savait reconnaître les maladies et les citer, et sa soeur jumelle les soignait. Quand à leur frère Louis, il savait concocter des remèdes contre tous genres de maladies . Les frères et soeurs s'etaient appris leur don, donc ils avaient tous un point fort en médecine.C'est comme ca qu'il avait sauvé leur père d'un cancer du sang.
Ca va, il y a très peu de gens à l'infirmerie!! lanca t-elle d'un air joyeux.Elle était contente de ne pas voir des gens en mauvais état dès son arrivée !! Car elle avait entendu parler de la mauvaise isolation des murs de cette école, qui était, pour elle et sa soeur, un rêve.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Jeu 18 Mar 2010 - 23:49

Isabelle se réveilla quelques heures plus tard. Elle se sentait mieux. Elle ouvrit les yeux et se redressa pour apercevoir la silhouette de la jeune verte, mais celle-ci avait disparu[C'est ce que tu as mise dans le sujet avec Thomas, non????? Et dsl de t'ignoer Clémence, mais j'ai rien trouvé d'autre...]. Elle se dit amèrement:
"Ce que je peux être bête de penser qu'elle m'aurait attendue tout ce temps!"
Elle soupira. De nouveau, elle se sentit mal, comme lorsque on l'avait amenée ici. Les larmes picotèrent ses yeux et certaines coulèrent sur ses joues. Sa tête était maintenant tellement douloureuse qu'elle dut s'allonger de nouveau. Cette fois, les symptômes étaient beaucoup plus important que ceux qu'elle avait ressenti auparavant. Elle tint son front de sa main moite pour tenter d'apaiser la douleur grandissante. Elle avait chaud et froid à la fois, sa respiration devint plus rapide... Elle poussa un cri. Elle avait si mal... On aurait dit qu'une autre maladie se propageait en elle, bien plus meurtrière que la première. Elle suffoquait. Elle se demanda soudain si elle n'était pas en train de mourir. Elle se révolta immédiatement contre cette idée.
Non, non, non, elle ne voulait pas mourir. Pas maintenant. Elle devait vivre encore... Elle poussa un nouveau cri de douleur et s'évanouit.

[Bon ok c'est un peu nul mais c'est tout ce que j'ai trouvé.]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Ven 19 Mar 2010 - 19:45

Marie-Anne entra de nouveau dans l'infirmerie. Elle avait du s'absenter un moment. Elle poussa brusquement un cri:
-Mon dieu ! Isabelle ! Vous auriez pus la surveiller ! dit
t'elle sur un ton de reproche à l'infirmière.Ce n'était pas la même que
le jour de sa rencontre avec Isabelle. Celle-ci répondit d'une voix
rude qui était totalement différente de celle de l'autre infirmière qui
avait une voix si douce :
-Pas ma faute si cette gamine ce met à couiner dès que vous vous éloignez ! Et puis j'ai d'autre malades moi !
Cette fois s'en était trop Marie-Anne avait envie de hurler
qu'Isabelle, son Isabelle n'était pas un gamine mais se retint. Elle
courue tranper un linge propre dans l'eau froide d'un seau. Elle
revint d'un pas précipité et bouscula le nouveau docteur qui rentrait.
Pressée, elle s'excusa brièvement :
-Pardonnez moi je suis pressée ! Je dois soigner au plus vite Isabelle ! D'ailleurs si vous pouvez faire quelque chose faîtes !
Elle posa déliatement le linge sur le front de la petite et lui
pris la main. De l'autre elle frictionna les mais et les poignet de la
rouge
pour la réanimer. Isabelle ouvrit les yeux et vit le visage bouleversé
de Marie-Anne. Cela en disait long sur l'affection qu'elle portait à la
petite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Ven 19 Mar 2010 - 20:28

Isabelle se réveilla. Elle sentit que quelqu'un lui portait des soins, mais qui? Elle était si faible... Elle ne pouvait distinguer qui était à son chevet, mais son coeur lui disait qu'il s'agissait de quelqu'un qu'elle aimait beaucoup. Qui? Sa soeur? Elle en fut certaine sur le moment: il s'agissait de sa soeur. Qu'elle était heureuse qu'elle vienne la voir! Elle avait tant besoin de sa présence! Soudain, une pensée la frappa: il ne pouvait s'agir d'elle, puisqu'elle n'était pas à Saint-Cyr! La pauvre, elle était si mal en point qu'elle ne s'en était pas aperçue tout de suite... Qui étais-ce, alors? Elle poussa un gémissement de douleur: son mal de tête reprenait. Dans son agonie, elle comprit soudain qui était à son chevet: c'était sa mère! [T'étonne pas, elle délire, là! Et complètement: sa mère est morte!!!!! lol] Sa chère mère! Qui d'autre pourrait venir la veiller? A travers le masque de brume qui entourait son visage, elle crut percevoir ses traits. Il émanait d'elle une chaleur réconfortante.
_Maman... Maman... Bredouilla-t-elle.
Elle s'endormit à nouveau. Quand elle se réveilla, elle allait mieux. Elle se tourna vers le côté de son lit, mais sa mère n'était plus là. A la place, il y avait une jeune verte. Elle se redressa d'un bond.
_Où est maman? S'écria-t-elle.
L'infirmière ricana devant cette question. La vérité apparut soudainement à Isabelle: sa mère était morte. Depuis longtemps. Elle baissa les yeux pour cacher ses larmes, mais ses yeux croisèrent ceux de la verte. Comment s'appelait-elle, déjà? C'était certainement Marie-Anne, celle dont elle avait remarqué la douceur auparavant et dont le visage lui rappelait celui de sa mère. Pas étonnant qu'elle ait confondue les deux personnes dans son délire! Bizarrement, elle n'était pas déçue de ne pas avoir découvert sa mère à côté d'elle. Elle se rendit compte que Marie-Anne comptait autant pour elle qu'un membre de sa famille. Elle adressa un sourire à l'intéressée et se recoucha. L'émotion lui avait donnée des forces, mes celles-ci s'amenuisaient. Ce qui était étrange, c'était qu'elle ne se sentait bien qu'en présence de Marie-Anne...


Dernière édition par Isabelle le Sam 7 Aoû 2010 - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   Sam 20 Mar 2010 - 14:56

Marie-Anne n'osait s'éloigner d'Isabelle. Elle était un peu fatigué. Elle s'était évanouie il y a peu dans la cuisine. Elle songeait au jeune homme qu'elle y avait rencontré. Elle ne songeait qu'a cela.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: En manque d'amour ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

En manque d'amour ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr) :: 2ème Étage :: Infirmerie-
Sauter vers: