Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr)

Forum RPG au temps de Louis XVI, dans la Maison Royale de Saint Cyr à la veille de la Révolution Française.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Scrounch ! "Mangez des taupes !" Souvenirs... <3 (by Hed)

Partagez | 
 

 Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
MessageSujet: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Dim 8 Jan 2012 - 1:45

La neige avait recouvert la pelouse et chaque buisson d’une mince pellicule blanche. On percevait encore la verdure de quelques brins d’herbe et des plantes résistantes à l’hiver. Malgré le froid qui donnait à chaque souffle de l’adolescent un léger petit nuage blanc, le soleil brillait faisant scintiller la neige. La poudre blanche s’était accrochée à ses pas, laissant derrière lui des traces où l’on percevait plus nettement la pelouse. Léonard était assis sous un saule pleureur devant un bosquet, là où la neige n’était pas parvenue à recouvrir le sol. Pas un bruit. La plupart des animaux hibernaient ou se faisaient plus discrets à cette période endormie de l’année. Juste une très légère brise de vent froid. Léonard remonta le col de son manteau.
Il pensa à tout le chemin parcouru depuis son arrivée à Saint-Cyr. Son passé difficile était révolu. Plus rien n’était venu troubler sa vie depuis qu’il avait rencontré la directrice. Il menait une vie paisible et recevait une éducation digne d’un noble. Hedripha avait fait venir de Versailles un précepteur renommé dans toute la région, et l’avait élevé comme son propre fils.

Bien qu’il n’en fasse qu’a sa tête, il y avait cependant une règle que Léonard n’avait jamais osé transiger. Il devait se faire discret et ne jamais se montrer des demoiselles de la maison. Il n’avait rien à faire ici en tant qu’homme, et risquait de se faire renvoyer de Saint-Cyr s’il s’approchait trop près des colombes. Léonard était donc resté à distance de ces demoiselles dont il ne connaissait jusqu’ici que les silhouettes graciles, les visages angevins et les rires cristallins. Il n’avait pu s’en approché que caché derrière un buisson ou perché dans un arbre au dessus d’elles. A Versailles, il n’avait vu que des femmes abimées par le lux et les superficialités, aigries, hautaines et vaniteuses. La simplicité des demoiselles de Saint-Cyr l’intriguait.

Léonard fut soudainement tiré de ses réflexions par des rires et des cris joyeux. C’était l’effet que la neige avait sur certains esprits des colombes. Les voix se rapprochaient dangereusement du saule pleureur sous lequel il était assis. Il devait éviter d’être vu par les colombes. Promptement, il se leva et se cacha derrière le bosquet. Il regarda les traces qu’il avait laissées par ses gestes brusques. Les demoiselles étaient maintenant tout près du saule. Quelque mètres les séparaient. Les buissons densément feuillus l’empêchaient de distinguer les visages des demoiselles mais il vit qu’elles faisaient une bataille de boule de neige. Léonard regarda autour de lui. Rien ne lui permettrait de s’éloigner du saule sans être vu. Sans bouger il attendit, priant que l’une d’elles n’ait pas l’idée de venir se protéger des assauts de ses camarades derrière le buisson…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isabelle de Lamballe

~ Princesse Isabelle
Maîtresse des Jaunes.

Féminin Nombre de messages : 500
Age : 21
Localisation : Dans mon antre de geekette ※
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Lamballe, de Terraube...et tout la tralala.
Date de naissance && Âge: 16 juillet 1760,20 ans 8D
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Dim 8 Jan 2012 - 15:38

    Isabelle était maitresse de Saint Cyr.C'est un fait.Elle devait s'occuper de ses élèves, les surveiller, les réprimander. Elle n'était pas sévère, elle était juste. Sa vie passée lui avait appris beaucoup, en autre que les injustes avaient tuer sa famille, tuer sa vie, tuer son innocence. Quant elle était encore élève, sa classe était persuadée qu'à sa majorité, Isabelle partirait. Mais non. C'est fou ce qu'une simple lettre peut changer une vie. Elle peut apporter le bonheur, l'amour, le deuil ou le désespoir. elle devait se cacher, se cacher pour se venger, pour survivre. On lui avait proposé une place de maitresse des jaunes ici, elle avait accepté. Contrairement aux autres enseignantes, elle parlait peu, souriait peu et s'asseyait souvent à l'écart pour penser.Penser, oui, elle devait penser. Penser pour ne pas devenir folle, pour ne pas pleurer , pour ne pas tomber.

    Isabelle aimait l'hiver. La neige craque sous ses pas, les flocons tombent sur sa cape et les arbres sont recouverts du gel bleutée et translucide, qui brille comme le diamant au soleil. La jeune femme n'avait jamais froid. Une dégénérescence génétique l'avait privé de la notion épidermique du froid et du chaud. C'était très avantageux. Elle pouvait prendre les fleurs givrées dans ses mains pour les admirer, se souvenir. Ses yeux s'embuèrent et un éclair les traversa .Elle voyait une petite fille courant vers une magnifique femme, portant un bouquet de branches givrées. "Maman, maman, regarde mes fleurs! c'est pour toi!". La femme sourit en prenant le bois sans avoir de frissons, tandis que l'homme à ses cotés soulevait l'enfant en la faisant tourner dans les airs.Isabelle ferma les yeux.C'est fini. C'est du passé. Tout est mort.Elle devait, elle devait... se changer les idées et vite.

    Un groupe de jeunes colombes riant au loin attira son attention. Ah ,l'insouciance de la jeunesse est si douce. Elle aimerait tellement rire comme elles, se sentir libre et heureuse. Isabelle s'était interdit d’être heureuse. Elle n'en avait pas le droit. Ce serait oublier comment ils sont morts pour elle, ternir leur mémoire.Elle commença à s'éloigner, passant derrière les arbres de sorte de ne pas être vue, pour ne pas être interpellée. On lui demanderait la cause de son malheur et la princesse détestait se confier, faire ressortir ses émotions. Pleurer lui semblait être de la faiblesse. Elle marcha discrètement sous les buissons. Elle s’arrêta brusquement. Un jeune homme ,terré derrière les branches, regardait les colombes jouer. Elle ne le connaissait pas. Pourtant elle avait une excellente mémoire. Il est vrai qu'elle n'allait jamais voir les hommes de l'école. Pourquoi? Elle n'en sait rien... peut-être la peur de tomber... heureuse? Une brindille craqua sous ses pieds. *Bravo ,Isa c'est très malin. Question furtivité c'est compromis...*Mais elle n'était pas timide, et encore moins gênée, une autre forme de faiblesse. Elle dit donc au jeune homme la fixant:


    -Bonjour... monsieur? Excusez-moi d'avoir dérangé votre contemplation, je vais vous laisser.

    Ses yeux bleus vif en profiter pour le scruter. Isabelle était très douée pour lire dans les gens et elle vit dans celui-ci un grand désarroi. *C'est vrai, je me plains, mais lui a surement vécu pire que moi*.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Dim 8 Jan 2012 - 23:51

Tandis qu'il épiait les demoiselles, quelqu'un s'approchait doucement. Léonard ne s'en aperçut que lorsque l'individu fit craquer une brindille. Il prit un air tout a fait naturel alors qu'il était étalé par terre dans la neige derrière un buisson. Si les colombes n'avaient pas été si proches, il se serait mis à siffler en levant la tête pour regarder le ciel comme si de rien était. Il se retourna lentement sur le côté sans se relever pour voir qui était là. Il se mit à jouer avec les brins d'herbe qui dépassaient de la neige sans se soucier de celle ci qui commençait à transpercer ses vêtements en fondant. Une femme brune d'une vingtaine d'années le regardait de ses yeux bleus vifs. Il reconnut par les couleurs qu'elle portait et du signe distinctif des maîtresses que le jeune femme était la maîtresse des jaunes. C'était donc certainement Mlle de Lamballe. Il n'était pas habitué à ce qu'on l'observe ainsi et était gêné qu'on le trouva dans ces circonstances peu confortable car il n'était pas censé être vu. Léonard tenta de dissimuler tant bien que mal son désarroi. Visiblement ses efforts ne suffirent pas car la maîtresse des jaunes s'adressa à lui.

"Bonjour... monsieur? Excusez-moi d'avoir dérangé votre contemplation, je vais vous laisser."


Mince! Voila qu'elle lui demandait son nom... Il était hors de question qu'il lui dévoila sa véritable identité. Elle irait immédiatement en parler à la directrice qui serait furieuse contre lui de ne pas avoir été plus discret. Il réfléchit quelque centième de seconde: Il n'était pas vêtu tel un noble, il était trempé, les cheveux en bataille, et un noble comme on en trouve à Versailles ne se serait surement pas trouvé allongé dans la neige derrière un buisson. Il décida de se faire passer pour un vagabond. Il ne se leva pas pour ne pas être trop poli. D'ailleurs, il ne devait pas se lever.

"On m'appelle Gus, dit il d'un ton très naturel et enfantin!" De ses dix-sept ans il voulait paraître plus jeune pour mieux se déguiser. Il avait repris ses esprits et aimait jouer la comédie. "Pour vous servir, ajouta-t-il dans un sourire. Il n'avait cependant pas parlé trop fort de manière à ce que les colombes qui jouaient toujours ne surprennent pas la conversation.
Maintenant Léonard attendait que la jeune femme s'éloignât sans lui poser trop de questions ni lui demander de se lever pour partir. En tant que maîtresse elle jouerait surement son rôle en le dénonçant et le priant de quitter les lieux pour ne plus jamais y revenir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Lun 9 Jan 2012 - 22:31

«Oh, de la neige! Me chères élèves adorées que j'aime tant, il neige!»

Le matin commençait fort bien pour mon propre cas. A part mon léger absence durant deux jours à cause du mauvais moment passé sous la pluie à chercher une fugitive, mon humeur était au comble de son extrême bonheur. Comment ne pas être joyeuse et de faire un sourire malgré nous quand des jolies petits flocons gelés apparaissent à nos pieds comme par magie? Oui, une douce magie à laquelle rien est impossible.. C'est pour cela donc que dès avoir ouvert mes rideaux, aperçue ce magnifique étendu de blanc et avoir couru jusqu'au dortoirs de mes rouges, que naturellement je les ais réveillées en leur criant avec mon folle enthousiasme la si bonne nouvelle et en ouvrant aussi en grand leur rideau. Il y eu quelques grognement signifiant approximativement «Laissez-nous dormir... Y'a trop de lumière.. Vous m'ennuyez... Partez comme vous êtes venue...!» et des cris de peur de voir apparaître leur maîtresse ainsi mais aussi des cris de joies -à moins que ce ne fus que moi qui les fait.. Durant leurs cours, je ne pouvais pas être sérieuse pendant un bout d'un moment, et j'avais retenu le paysage par la fenêtre presque par cœur. Puis vient enfin la pause. Dire que je devais attendre que bien tous les enfants partent de la classe pour être sure de n'en avoir pas oublié un qui resterait alors seul, avec pour seul compagnon sa propre solitude.

Je dus résoudre un grave problème quand une fille ne voulait absolument pas sortir de la classe, elle avait peur de ce que j'avais pus dire en débouler dans le dortoir et n'avais guère compris la situation. Mais j'avais bien lui expliqué que c'était tout simplement magnifique, et lui transmettre -enfin essayé- de mon dynamisme mais rien... Elle refusait d'aller dehors de la journée. Mon cerveau ne réfléchit pas deux secondes, je la pris par la taille et la posais vulgairement tel un sac à patate, -heureusement que je m'occupais des plus jeunes, donc des plus légers- et je la transportais ainsi jusqu'à dehors. Surtout, ne me demandez pas comment j'avais pu réussir à rester calme avec ces cris et ces hurlements tellement strident et aigus que je pariais que Versailles pourrait envoyer des soldats juste pour la faire taire. Je la tenais fermement car cette fillette se débattait comme une folle qui était martyrisée. Dehors, je la posais et lui dis de s'amuser tel un ordre en refermant la porte du hall d'entré derrière moi pour ne pas, que malgré tout ce que j'avais fais, elle retourne tranquillement à l'intérieur.

Peut-être elle avait voulu me dire quelque chose, mais j'étais déjà partie voir comment les gens se comportaient avec cette fameuse neige tant rêvée. Les comportements étaient très différents. Je rigolais de leur façon de s'approcher de cette matière. Mais je faisais cela de loin, car j'avais passé le stade de l'amusement avec la neige, maintenant je ne faisait que scrutais.. Je me rappelle pourtant que je prenais entre mes mains la neige, que j'en faisais une petite boule parfaite que je gardais précieusement jusqu'à ce qu'elle fonde entre mes doigts et que j'en refasse un autre et cela pendant que la neige était encore là... Mais je ne réalisais pas que pendant que je remémorais mes souvenirs, j'avais fais les mouvements exacte des descriptions faites. Je me retrouvais donc avec une petit boule blanche dans ma main et en refais une machinalement et posais l'un sur l'autre, trouvais que je pouvais en quelque chose, fit deux boules encore plus petite et les sur les côtés de la partie inférieure. Et avec mes fins doigts, je fais un demi-ovale et je creusais deux trous sur la partie supérieure. Mon semblant de personne ne faisait guère plus que ma main mais je souriais déjà de mon œuvre. Je regardais autour de moi avec toujours ce sourire nais pour voir à qui je pouvais montrer cela et vis un garçon étalé par terre et une jeune fille debout, fixant bien le jeune homme. Je couru vers eux tel un jeune enfant qui croyait qu'il pouvait s'envoler et lui dit d'une voix précipitée et très enfantine:

-Regardez, regardez, mon petit personnage en …

Alors que je voulais leur montrer toute ma créativité mis dans la neige, je me rendis compte qu'en courant, j'avais serré les poings­ et mon personnage était totalement réduit en une chose blanchâtre. Mais mon sourire resta le même et j'annonçais solennellement:

-Ce n'est pas grave, je vais en refaire un autre.

Je me baissai, toujours à leurs côtés et pris un petit paquet de neige pour refaire ma statue gelée comme auparavant. Je levais les yeux vers les personnes que j'avais trouvé par un élan de curiosité et aussi qu'ils n'y avaient peu d'adultes mais surtout des enfants. Je reconnu au dernier moment la chère maîtresse des jaunes peu sociable -comment était-ce son prénom déjà, et son nom aussi? Et un parfait inconnu à mes yeux. Bizarre.. Un homme.. Le seul homme accepté ici était le secrétaire de la directrice et lui..? Je regardais de nouveau mes mains pour continuai mon activité et dis d'une voix très enjouée, tellement que s'en était presque moqueur.

-Dite moi cher monsieur, qui vous a permis de venir ici? A moins que vous êtes parvenu à venir seul ici mais alors dite-nous vos raisons..

Oui, que fais un jeune homme qui ne semble pas un noble mais d'une classe bien en-dessous, vautré dans la neige, mouillé jusqu'aux os, a regardé nos colombes avec une maîtresse au-dessus de lui. Je jetai un regard à la maîtresse des jaunes, -mais qu'était-ce son nom, nom de Dieu!- comme si elle pouvait me clarifier la situation et repris ce que je faisais avec mon nouveau personnage en neige bientôt fini et avec toujours ce ridicule sourire au lèvre.



Dernière édition par Ingrid le Mer 11 Jan 2012 - 15:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isabelle de Lamballe

~ Princesse Isabelle
Maîtresse des Jaunes.

Féminin Nombre de messages : 500
Age : 21
Localisation : Dans mon antre de geekette ※
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Lamballe, de Terraube...et tout la tralala.
Date de naissance && Âge: 16 juillet 1760,20 ans 8D
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Mar 10 Jan 2012 - 0:23

    Il a menti. Il ose lui mentir. Isabelle sentit une colère froide monter en elle. Ah ces hommes, ne peuvent-ils pas être honnêtes? Est-ce trop dur? Elle a vu ces yeux tiquer, se dilater. Il a l'air de croire qu'elle s'est faite avoir par ces talents d'acteur. Non, ce n'est pas la cas. Elle riait intérieurement. Sur les deux cents filles de l'école, "Gus" était tombé sur la seule qui passait son temps à réfléchir, à se creuser l'esprit, à l'approfondir. Elle lisait la vérité, et le regard de "Gus" lui montrait qu'elle avait raison: il semblait... mal à l'aise?
    -Monsieur... Gus? Si vous ne voulez pas me donner votre nom, inutile de me mentir. Il vous suffit de me renvoyer.
    Isabelle vit que le jeune homme, qui avait à priori l'âge d'une bleue, la fixait. En effet, il était découvert. Son petit masque est tombé. Mais cela ne fit aucunement sourir la maitresse. Elle détestait particulièrement les menteurs, et elle ne le cachait pas.
    Brusquement, une voix cristalline résonna à ses côtés. *Ingrid... ce ne peut être qu'elle* Se retournant, elle vit bien la maitresse des rouges, une jeune femme riante et pleine de vie, arriver avec une espèce de boule de neige. Un grand silence s'installa. Isabelle vit le gêne d'Ingrid, mais elle ne répondit pas à sa question silencieuse, puisqu'elle-même ne savait pas qui il était. Sa consœur entrepit de refaire son bonhomme de neige, avec son grand sourire enfantin. Isabelle se tourna vers "Gus", le regardant avec une once de mépris. Elle était rancunière et lui en voulait de ne pas être franc. Dans son regard, elle essayait de lui faire comprendre qu'il ferait mieux de partir s'il voulait rester incognito. Ingrid lui avait demandé ce qu'il faisait là, et comme il ne voulait pas dire son nom, logiquement,il serait fermé à toute déclaration.*Bon,il est quelqu'un de discret,il fait ce qu'il veut...moi,complice avec un humain. Cela faisait si longtemps*.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Jeu 12 Jan 2012 - 1:23

La maîtresse des jaunes le foudroya du regard. Visiblement, elle n’était pas dupe. «Monsieur... Gus? Si vous ne voulez pas me donner votre nom, inutile de me mentir. Il vous suffit de me renvoyer.» Léonard traduisit cette phrase par : «Dites moi votre nom ou dites moi de partir». Il était très mal élevé de renvoyer ainsi une dame. Mais si cela était la seule solution pour qu’il n’ait pas à dévoiler sa véritable identité, il n’aurait pas hésité puisque Mlle de Lamballe semblait être parfaitement lucide face au mensonge qu’il venait de prononcer. Il n’eût pas à le faire.
Une autre jeune femme que Léonard reconnut comme la maîtresse des rouges courait vers eux, le visage illuminé d’un sourire enfantin. De toutes les pensionnaires de Saint-Cyr, elle devait être la plus heureuse face aux divertissements qu’offrait la couche de poudre blanche recouvrant le paysage. Fièrement, elle désignait le petit paquet de neige écrasé qu’elle tenait entre ses mains. «Regardez, regardez, mon petit personnage en …». Elle s’interrompit dans sa phrase, constatant que la neige, apparemment petit personnage quelques instants au paravent, n’était plus qu’un petit tas gelé. Léonard fût désolé pour la pauvre maîtresse qui elle, ne paraissait pas troublée. «Ce n'est pas grave, je vais en refaire un autre.» Il ne put s’empêcher d'esquisser un sourire en la regardant se remettre au travail. Elle n’avait pas encore prêté attention à sa présence intruse dans les jardins de Saint-Cyr. Cela n’aurait su tarder.
Tout en façonnant son nouveau petit personnage gelé, elle s’adressa à lui d’un air si enjoué que ses mots sonnèrent un tantinet moqueurs aux oreilles du garçon. «Dite moi cher monsieur, qui vous a permis de venir ici? A moins que vous êtes parvenu à venir seul ici mais alors dite-nous vos raisons…» A cette question, Léonard n’aurait pas besoin de mentir. «Je suis venu seul, pour être seul, et pouvoir penser, réfléchir, répondit-i simplement…» Il leva la tête pour admirer un court instant le paysage car il était toujours allongé au sol. «Excusez-moi mesdames, reprit-il, j’avais besoin d’être seul. Je sais que je n’ai pas le droit d’être ici mais je pensais ne déranger personne tant que l’on ne me voyait pas. Je ne reviendrais plus… Je pense et j’espère que vos demoiselles ne m’ont pas aperçu. Mais voyez-vous… Je ne puis me lever sans qu’elles ne me découvrent. J’avais l’intention d’attendre leur départ derrière ce buisson, pour pouvoir quitter les lieux à mon tour sans être vu.» Il les regardait d’un air désolé mais souriait intérieurement. Cette situation commençait à l’amuser. Il savait qu’il mettait les maîtresses dans l’embarras : elles avaient pour devoir de protéger leurs colombes de ce genre d’incident. Elles ne devaient pas les laisser se distraire avec la présence d’inconnus masculins dans l’enceinte du domaine de Saint-Cyr car cela susciterai de l’inquiétude chez certaines et des idées rebelles chez d’autres. Hedripha le lui avait très clairement expliqué. Si les maîtresses le laissaient se montrer aux colombes, elles manqueraient à leur rôle. Celles-ci le savaient parfaitement…


Dernière édition par Léonard le Ven 13 Jan 2012 - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Jeu 12 Jan 2012 - 19:46



Quel temps! Quelle neige! Quelle douceur! Quelle joie! Comment ne pas être heureuse dans ces conditions impeccables et de présenter ce jour comme le plus magique de cette année? Peut-être que que la pause était finie depuis des lustres, mais je ne chercherais pas mes élèves maintenant, j’attendrai de voir mes autres pairs les prendre pour y penser-mais juste y penser! Malgré le froid, cela réchauffait mon cœur de voir des flocons de froid se déposer sur notre terre et rester le temps que l'on puisse y marcher, y toucher, y profiter, s'y émerveiller.. Magnifique, majestueux, splendide, merveilleux, formidable et tous les adjectifs les plus mélioratifs que l'on puissent y penser. Oh que oui j'adorais de voir des enfants découvrir cela, mais j'aimais tout autant en profiter par moi-même -comme vous l'avez pu constater avec beaucoup de pertinence! Je pouvais attendre une année rien que pour ce fabuleux spectacle. Je fus si heureuse que je fis un sourire hors-norme à mon petit bonhomme que je tenais toujours tranquillement dans mes mains. Mains qui maintenant avec l'habitude du froid et ne pouvaient rien dire de tout façon. Je vis un sourire s'afficher sur la tête du jeune homme et lui sourit en retour -de toute façon, j'avais un sourire perpétuel sur mes lèvres. Et la maîtresse des jaunes -à laquelle j'avais totalement perdue son nom- resta mystérieuse muette à mon regard pourtant bien inquisiteur à propose de l'homme couché par terre.. Après cette courte pause pour voir la situation, l'inconnu répondit à ma question:

-Je suis venu seul, pour être seul, et pouvoir penser, réfléchir.

Et il leva la tête pour voir le paysage alors qu'il était toujours allongé -pourquoi ne se mettait donc pas t-il debout?! Et je ne pus contenir un petit rire pourtant bien sonore, malgré moi à cause de son geste que je trouvais très théâtral. Mais ce n'était guère respectable de se moquer. J'arrêtai donc mon rire brusquement et fit un geste de ma tête pour faire une excuse muette. Je réfléchis alors à sa réponse. Il dit venu être seul. Mais comment avoir passer le portail? Il a dut alors être passer par-dessus -même si j'appelais cela se compliquer la vie alors qu'il pouvait être seul autre part, le monde est vaste! Il est venu aussi pour être seul. Seul avec une bonne centaine de jeune fille, logique. Et il est là aussi pour penser et réfléchir. Sur quoi, sur la vie? Est-il vraiment obligé de venir ici, juste à cette endroit, juste pour réfléchir et penser?! J'étais très perplexe à cette réponse mais n'affichait guère cela dans mon expression car après tout, est-ce que cela importe s'il ne raconte guère la vérité? Il neige, la vie est belle et longue, il profite de la vie et moi aussi! Le tout est qu'il reparte au plus vite. Et après avoir regarder longuement le paysage, -toujours allongé!- il reprit sa réponse:

-Excusez-moi mesdames, j’avais besoin d’être seul. Je sais que je n’ai pas le droit d’être ici mais je pensais ne déranger personne tant que l’on ne me voyait pas. Je ne reviendrais plus… Je pense et j’espère que vos demoiselles ne m’ont pas aperçu. Mais voyez-vous… Je ne puis me lever sans qu’elles ne me découvrent. J’avais l’intention d’attendre leur départ derrière ce buisson, pour pouvoir quitter les lieux à mon tour sans être vu.


Ah, c'était pour cela qu'il était toujours par terre! Moi qui croyait au bout d'un moment qu'il se déplaçait toujours en ramper et mangeait alors de la terre pour vivre.. Mais je me posais la question du fait que les jeunes filles de notre établissement voient un homme. Est-ce qu'elle s'évanouiraient les unes après les autres? Ou alors elle mourraient tous d'une crise cardiaque générale de voir de quelqu'un de la gente masculine existait encore? Question vraiment importante... Bref, je ne comprenais pas son hystérie par rapport à cela quand la pensée que la directrice pourrait alors être en courant me vint à l'esprit. Elle voudrait alors savoir comment se fait-il qu'il soit là, et pourquoi. Elle ne serait pas bête et si je lui disais même avec la plus grande vérité ce que je retransmettrais de notre discussion serait une pure folie.

-Bien sûr que vous allez partir! Et je veux que ce soit de la même manière qu'en venant puisque personne ne vous avons pas aperçu. Alors de la discrétion... Je murmurais ces mots pour bien qu'il comprenne. Mais avant, que pensez-vous de monsieur Jean?

Je montrais avec une grande fierté, entre mes mains, mon Jean de neige que j'avais baptisé aussi par un vent d'imagination poussif. Je lançai un regard à la maîtresse des jaunes et à l'inconnu, j'étais heureuse.



Dernière édition par Ingrid le Jeu 12 Jan 2012 - 20:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isabelle de Lamballe

~ Princesse Isabelle
Maîtresse des Jaunes.

Féminin Nombre de messages : 500
Age : 21
Localisation : Dans mon antre de geekette ※
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Lamballe, de Terraube...et tout la tralala.
Date de naissance && Âge: 16 juillet 1760,20 ans 8D
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Jeu 12 Jan 2012 - 20:41

    Bon, alors il est venu pour être seul, dans une école. Premier point, le spécimen n'a pas de logique, ou ment encore. Isabelle penchait vers la seconde solution. Mais ce n'était pas ses affaires. Autant le laisser jouer son petit jeu, il a surement une bonne raison, ou c'est vraiment un menteur. Il n'en avait pas l'air. Il devait juste cacher sa vie et sa venue ici. Oh et puis mince! Elle n'est pas de la police. De toute façon il a l'intention de partir, il attendait juste que les colombes partent. Ces petits anges seraient effarées de voir un hommes. Isabelle trouvait cela tellement pathétique. C'est un homme, oui, et ensuite ?!Il y a en quelques milliards sur cette Terre, alors autant qu'elles s'habituent à en voir. Non vraiment, elle n'était pas faite pour l'éducation. Elle considéraient cette situation comme une pause dans une vie qui s'annonce très dure, combattive et âpre. Elle était déjà tout tracée, il suffisait qu'Isabelle sorte de l'école. Mais pas maintenant. Elle doit vivre le jour d'aujourd'hui et point. Bon, elke devait faire sortir "Gus" de là avant que les élèves se pâment d'indignation. Hedripha risquerait de punir sévèrement elle-même, et surtout Ingrid.
    Celle-ci arborait fièrement Jean, son bonhomme de neige. Isabelle, quoiqu'on lui attribua un coeur de glace sourit. Ingrid était vraiment faite pour s'occuper des rouges.Elle était si enfantine et si gentille. La vie serait trop injuste avec elle. Cependant, pour le moment, la priorité était d'évacuer l'individu mâle du jardin.

    -Cher "Gus", il faut trouver un moyen de vus sortir de là, car si la directrice l'apprend, vous, Ingrid et moi-même allons essuyer ses foudres.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Ven 13 Jan 2012 - 2:40

Les deux maîtresses semblaient perplexes face à ses explications. Peu importait, il était parvenu à les convaincre de l’aider. L’idée de provoquer les foudres de sa mère les rejoignait tous les trois. Ils avaient tous intérêt à dissimuler sa présence. « Bien sûr que vous allez partir! Et je veux que ce soit de la même manière qu'en venant puisque personne ne vous avons pas aperçu. Alors de la discrétion, murmura Mlle du Foreste pour bien insister sur ce dernier mot… Mais avant, reprit-elle, que pensez-vous de monsieur Jean? » Ces petites statuettes de neige semblait décidément être très importantes aux yeux de la jeune maîtresse qui d’ailleurs devait être très habile dans ce domaine : Celle qu’elle arborait d’un air triomphal était finement taillée pour une statue de neige. Cela amusa Léonard d’entendre la jeune femme attribuer un prénom à son petit bonhomme de neige qui finirait par fondre. Il lui sourit et répondit : «Monsieur Jean est magnifique ! Pour ce qui est de la discrétion… Vous ne serez pas déçue !»
Léonard jeta un rapide coup d’œil à l’autre maîtresse. Elle souriait enfin en regardant sa consœur si heureuse grâce à quelques flocons de neige. «Cher "Gus", lui dit elle, il faut trouver un moyen de vous sortir de là, car si la directrice l'apprend, vous, Ingrid et moi-même allons essuyer ses foudres.»
Il observa autour de lui et évalua la distance qui le séparait du mur se trouvant un peu plus loin. Celui-ci devait mesurer approximativement un peu plus de deux mètres de haut mais disposait de quelques irrégularités qui lui permettraient de grimper. Les arbres avaient protégé le mur de la neige. Il ne laisserait donc pas de traces en passant de l’autre côté. Il faudrait qu’il fasse les plus grandes enjambées possibles pour prendre le plus d’élan et faire le moins de traces de pas possible dans la neige. Il les regarda toutes les deux de ses yeux clairs avec un air espiègle. «Pourriez-vous détourner leur attention, faire diversion ? Je n’aurai besoin que de quelques secondes pour disparaître.»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Isabelle de Lamballe

~ Princesse Isabelle
Maîtresse des Jaunes.

Féminin Nombre de messages : 500
Age : 21
Localisation : Dans mon antre de geekette ※
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Lamballe, de Terraube...et tout la tralala.
Date de naissance && Âge: 16 juillet 1760,20 ans 8D
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Ven 13 Jan 2012 - 20:05

    Le garçon regarda autour de lui, et sembla s'intéresser au mur. Il voulait passer par là. Soit. Après tout, c'était la meilleure solution. Isabelle l'imagina passant tranquillement par la cour et le grand portail. Elle sourit. C'est qu'il en serait capable, le bougre!
    Les colombes jouaient encore derrière les arbres. C'étaient des vertes. Parfait, Isabelle les terrorisait. Les jeunes enfants avaient peur de ce silence et de ce mutisme. Elle incarnait la vraie vie, cela devaient les bloquer. Elle refusaient de lui retirer son masque comme la maitresse l'avait fait. Il lui revenait donc le rôle d'intervenir, Ingrid ne serait jamais obéie.Isabelle soupira. Elle se moquait bien de ce que les autres pensaient d'elle, mais on la classait dans l'engeance qu'elle ne supportaient pas: les briseurs de vie, les assassins de la joie. Elle aspira une bouffée d'air. Ah ce "Gus"! Et dire qu'elle allait passer pour un tyran pour lui, alors qu'elle le connaissait à peine. A charge de revanche. Isabelle avait la nette impression qu'elle le reverrait. Là, il aurait un dette envers elle. Elle sourit à nouveau, et s'étonna du nombre de fois où elle l'avait fait en cinq minutes.Comme quoi,elle qui maudissait déjà cette journée où les colombes ne cesseraient de se plaindre du froid,elle ne la trouva pas si mauvaise que ça.

    -Elles ne sont que trois.Je vais aller leur dire que Calypso les cherche partout,vu qu'elle est devant la chapelle, vous aurez de la marge pour partir.Ne vous inquiétez pas,j'effacerais vos traces de pas.Bonne chance Gus.

    Elle lui fit un clin d'œil et s'approcha des vertes en commençant à simuler l'énervement.
    -Les enfants,que faites-vous là?Mlle de Jinerais vous attend à la chapelle!!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Rosalie du Quesnoy
>« Cool, on va franchir le portail. »

Féminin Nombre de messages : 168
Age : 21
Localisation : Dans un asile de fous... pourquoi?
Date d'inscription : 28/07/2011

Feuille de personnage
Nom de famille: du Quesnoy
Date de naissance && Âge: 8 mai 1776, 11 ans
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Sam 14 Jan 2012 - 21:44

Rosalie, perdue dans ses rêves, n'entendit pas l'appel pour se rendre à la chapelle. Elle était dans un monde parallèle, où la reine des neiges dansait dans le ciel avec ses filles les flocons. Elle n'entendait plus que le craquement de l'eau glacée sous ses pieds...

Son réveil fut assez brusque... puisqu'elle ne tarda pas à heurter Mlle de Lamballe!

Gênée, la fillette bredouilla des excuses incompréhensibles... Mlle de Lamballe ne lui faisait pas vraiment peur. Elle était bien l'une des rares vertes à ne pas l'être... Elle voyait un peu la Maîtresse des jaunes comme une espèce de princesse mélancolique, qui avait reçu un sort d'un horrible sorcier...

Soudain, elle aperçut, derrière Mlle de Lamballe... un jeune homme!

La maîtresse lui couvrit la bouche de ses mains, pour empêcher Rosalie de crier de stupeur. Mais on voyait, malgré tout, ses yeux pairs démesurément grands.

- Chut, pour l'amour du ciel! la supplia Mlle de Lamballe.

- Mais qu'est-ce que... marmonna Rosalie.

C'était bien la première fois depuis... combien de temps, déjà? Deux ans? Enfin, avant son arrivée à Saint-Cyr que Rosalie avait vu un homme.

- Mais.... que fait-il ici? demanda la jeune fille. Et...

- Au lieu de poser des questions à tort et à travers, Quesnoy, allez rejoindre votre classe! lui ordonna Mlle de Lamballe. Vous êtes sensée être à la chapelle, je vous le signale!

- Mais enfin, protesta Rosalie, quel mal y a-t-il à voir un homme? Après tout, ce n'est pas comme s'il est venu m'enlever!

Rosalie savait que cela lui vaudrait une sévère réprimande. Mais elle s'en fichait éperdumment.

Mlle de Lamballe soupira.

- Je fermerai les yeux pour cette fois-ci. Et surtout, n'en parlez pas avec vos compagnes. Est-ce clair?

Rosalie, de mauvaise grâce, grogna un "Oui, Mademoiselle".



_________________

MERCI INGRID JE T'AIMMEUH!!!!!!!!!

97% des ados pleureraient s'ils voyaient Justin(e) Bieber sur le bord d'un gratte-ciel prêt a sauter. Si vous faites partie des 3% qui resteraient assis sur un fauteuil avec du popcorn en criant "FAIS UN SALTO !" ou encore qui pleureraient de joie en disant "C'est le plus beau jour de ma VIIIE!!!", copiez-collez ce message sur votre signature ou votre profil.

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Dim 15 Jan 2012 - 18:03

Après un instant de réflexion, Mlle de Lamballe sourit à nouveau. Léonard pensa qu’elle avait un très joli sourire. La jeune femme paraissait avoir vécu des choses difficiles, car à travers le regard bleu et impénétrable de la jeune maîtresse, Léonard percevait bien qu’elle ne montrait pas sa vraie nature, qu’elle se protégeait de quelque chose. C’était une carapace, la vie l’avait durcie.
« Elles ne sont que trois, dit-elle. Je vais aller leur dire que Calypso les cherche partout, vu qu'elle est devant la chapelle, vous aurez de la marge pour partir. Ne vous inquiétez pas, j'effacerais vos traces de pas. Bonne chance Gus. »
Léonard la remercia d’un signe de tête auquel elle répondit par un clin d’œil. Elle se dirigeait maintenant vers le petit groupe de vertes en faisant semblant d’être en colère.
« Les enfants, que faites-vous là? Mlle de Jinerais vous attend à la chapelle!! »
Les vertes commencèrent à partir en silence. Une seule d’entre-elle que personne ne vit jusqu'à ce qu’elle heurte la maîtresse jaune était restée là. C’était trop tard, Léonard s’était élancé et en deux secondes il était déjà en haut du mur.
Il entendit la Mlle de Lamballe parler à la petite.
_ Chut, pour l'amour du ciel, la suppliait-elle.
Il se stoppa net alors qu’il était presque en haut du mur, et tourna la tête pour voir ce qu’il se passait. La maîtresse couvrait la bouche de la jeune fille pour ne pas qu’elle crie. Elle ouvrait de grands yeux ronds. Mme de Lamballe la lâcha. Elle était dos à Léonard puisqu’elle était face à la petite verte. Celle-ci marmonnait des choses que Léonard n’entendait pas de là où il se trouvait, agrippé à son mur. Il finit de grimper. En arrivant en haut il se retourna et fit un grand sourire à la petite en lui faisant signe de la main. Il s’amusait comme un petit fou. De son perchoir, le vent n’était pas assez fort ni dans le bon sens pour lui permettre d’entendre ce qu’elles se disaient. Agilement il sauta de l’autre côté du mur et disparut.

[LA SUITE AU PROCHAIN ÉPISODE...]

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Elisabeth du Bois Vermeil

♣ Admin Eli
Accro aux Fruits Rouges.

Féminin Nombre de messages : 1053
Age : 22
Localisation : Oo, mais où suis-je ?
Date d'inscription : 22/06/2009

Feuille de personnage
Nom de famille: du Bois Vermeil
Date de naissance && Âge: JJ.MM.1764 > 16 ans
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Mer 4 Juil 2012 - 18:37

... C'est à dire que c'est fini ? Oo

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gwendalavirrpg.forumactif.com
avatar

Isabelle de Lamballe

~ Princesse Isabelle
Maîtresse des Jaunes.

Féminin Nombre de messages : 500
Age : 21
Localisation : Dans mon antre de geekette ※
Date d'inscription : 06/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: de Lamballe, de Terraube...et tout la tralala.
Date de naissance && Âge: 16 juillet 1760,20 ans 8D
MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   Jeu 23 Aoû 2012 - 17:17

    Oui, Léo parle d'un prochain RP ^^.
    Dans ce cas-là, je déplace, vu que ce devait être ton intention.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Surpris... Ou pas ?? [Complètement libre pour le moment]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr) :: Extérieurs :: Jardin-
Sauter vers: