Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr)

Forum RPG au temps de Louis XVI, dans la Maison Royale de Saint Cyr à la veille de la Révolution Française.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Scrounch ! "Mangez des taupes !" Souvenirs... <3 (by Hed)

Partagez | 
 

 un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Lun 13 Sep 2010 - 19:40

[au fait ton perso a quel âge ?]

Stefan venait d'arriver à st cyr, il s'était fait engager comme secrétaire de la directrice. Qui 5 minutes après avoir expliqué les règles et le fonctionnement de la maison l'avait envoyé chercher un groos tas de documents. Il traversait la bibliothèque quand il vit un colombe debout près d'une étagère, l'air étrange. Pourtant, c'était l'heure des cours... La directrice lui avait fait comprendre qu'il n'était pas censé approcher et parler aux colombes. C'est en partie pour sa qu'il se dirigea vers la jeune fille (verte d'après le rubans) aux cheveux noirs qui lui tournait le dos. Elle semblait plutôt grande, fine et gracieuse. Tant pis pour la directrice, elle attendrait .
- Bonjour ! Je peux vous aider ? Vous cherchez quelque chose ? Votre salle de cours peut être ? Ou un livre ?
Stefan se doutait que la jeune fille était la pour être seule, mais il n'avait jamais laissé passer une fille sans lui parler.
- Le calme ? reprit-il malicieusement. Dommage.
Pendant qu'il parlait, la jeune fille n'avait pas fait un geste, ne s'était pas retournée. Elle fit volte-face d'un coup et fixa ses yeux verts brillants de colère sur Sefan...

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mar 14 Sep 2010 - 22:29

[ 16 ans ]

Calypso, elle, avait d'autres préoccupations. Elle souhaitait consulter des registres, pour sa jeune soeur. A peine arrivée à St Cyr on lui annonçait que sa soeur tant aimée avait disparue... Dans un espoir fou, la belle demoiselle s'était dirigée vers la bibliothèque, histoire de voir si quelque part le nom de sa fratrie était noté. Depuis une heure déjà qu'elle cherchait et toujours rien. Elle posa sur une table le dernier registre, n'osant pourtant pas l'ouvrir. Finalement, elle s'était levée, et marchait ainsi, silencieuse, fantomatique, dans les allées sombres.

Sa peine l'étouffait, mais elle n'en laissait rien paraître. Quelle bonne comédienne elle était ! C'en était presque drôle. Ai contraire, en voyant sa démarche gracieuse et lente, on pourrait penser que jamais elle n'avait connu la tristesse. Il fallait regarder dans ses yeux... Eux ne mentaient jamais. Si bien qu'ils reflétaient une peine intense, immense, et le désir de rester seule un instant.

La belle s'arrêta quelques minutes pour souffler. Elle était épuisée par les récents évènements, son arrivée mouvementée à St Cyr, sa lutte pour cacher son côté froid et manipulateur et, bien sûr, sa détresse. Manque de chance pour la belle, un homme se dirigea vers elle, armé de son plus beau sourire :

- Bonjour ! Je peux vous aider ?
Calypso sourit, cachant son visage avec ses longs cheveux. L'homme, nouveau ici, était assez grand, avait des cheveux noirs mi-long, c'était dans l'ensemble quelqu'un de très joli. Mais la belle ne désirait pas lui parler. Silencieuse et immobile, elle attendit avec patience qu'il s'en aille. Hélas l'autre ne désirait pas partir de sitôt et continua sur sa lancée :
- Vous cherchez quelque chose ? Votre salle de cours peut être ? Ou un livre ?
Pour le coup, la belle commença à sérieusement s'énerver. Sa patience avait quand même des limites ! Elle prit sur elle pour ne pas se retourner et gifler l'importun.
- Le calme ? continua l'autre, d'un air innocent. * Oui, le calme, et votre départ, *soupira Calypso pour elle-même.
- Dommage.
Cette fois ci la coupe était pleine. Calypso se retourna d'un bond, ses yeux vers perçants emplis d'une rage incontrôlée. Mais que lui voulait-il, bon Dieu ? Elle toisa l'homme avec dédain et murmura du bout des lèvres :
- Avant de parler à une demoiselle innocente, on commence par se présenter, que je sache.

Les yeux gris de l'autre se plongèrent dans ses iris verts, qui eux brillaient d'une série de sentiments contradictoires, les rendant encore plus beaux. Son esprit calme reprenant le dessus, elle battit presque des cils et finit avec moquerie :
_ C'est la moindre des politesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Ven 17 Sep 2010 - 9:25

La verte avait l’air très en colère. Ses grands yeux verts brillaient de fureur, et l’énergie qui se dégageait d’elle était presque palpable. Elle avait un air glacial et hautain sur son visage si délicat *mais presque cruel…* Un visage de manipulatrice.
- Avant de parler à une demoiselle innocente, on se présente, que je sache.
Sa voix dégageait, malgré tout les efforts qu’elle faisait pour le cacher, une tristesse inconsolable, qui se reflétait dans ses beaux yeux. Elle avait vraiment un problème. Peut être pourrait-il l’aider, si elle lui pardonnait ses paroles. Avec lui, c’était toujours pareil, sa langue dépassait sa pensée. Cela lui attirait parfois des ennuis, et certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres…
Il allait s’excuser, car il ne savait pas pourquoi mais il ne voulait absolument pas que la colombe le considère comme une personne sans cœur. Lui qui d’habitude se fichait de l’avis des autres tenait à ce que cette verte presque inconnue l’estime. Et c’était plutôt mal parti. Il voulut prendre la parole mais la colombe le prit de vitesse.

- C’est la moindre des politesses.
Elle avait repris un air hautain et moqueur. Stefan sursauta, il s’était perdu dans ses pensées. Les paroles de la jeune fille étaient vexantes ! Eh oui, lui faisait partie des gens susceptibles. Bon, les excuses seraient pour plus tard. Il tenait à ce que la colombe l’apprécie, mais il ne fallait pas pousser.
- Une jeune fille innocente ne serait-elle pas en cours à l’heure qu’il est ? Il avait prononcé ces paroles en haussant un sourcil ironique.
-Mais puisque vous y tenez tant, je vais me présenter. Je m’appelle Stefan. Vous voulez aussi mon nom de famille et ma date de naissance ?
Il avait dit cela en accentuant l’ironie voir la moquerie des ses mots. Il vit soudain la jeune fille reculer, et une larme perla au coin de son œil. Mais il ne voulait pas la faire pleurer ! Il n’avait pas pensé que c’était si grave.
Maintenant, il fallait vraiment qu’il s’excuse.
*Mais je ne sais pas faire, moi, je ne me suis jamais excusé de ma vie*. Oui, et il n’avait fait pleurer personne non plus… *Sa ne me réussit pas, st Cyr* Et lui qui était toujours la comme un idiot ne sachant pas quoi dire !
- Je… je suis vraiment… heu… désolé ?
Bon, il fallait qu’il se reprenne, il était ridicule à cafouiller. La belle jeune fille allait vraiment le prendre pour le dernier des imbéciles. *Nouvel essai* Il fixa ses yeux gris dans ceux de la verte :
- Enfin, je voulais dire : Je m’excuse, je ne pensais pas que mes paroles auraient cet effet sur vous, et je suis absolument désolé. Mais vous savez, je peux vraiment vous aider ! C’est mon métier. Enfin non, mais je pense pouvoir m’arranger. *Pour vous*
Il espérait que sa phrase avait fait son effet, sinon il était entièrement en disgrâce auprès de la pupille. Il n’avait plus qu’à attendre qu’elle lui réponde. Il était en ce moment entièrement à sa merci. Mais il aurait fallu qu’elle ne soit plus ni en colère ni triste, et encore qu’elle accepte son aide… Et accessoirement qu’il connaisse son problème.

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Ven 17 Sep 2010 - 19:38

La belle fut d'abord vexée par les paroles du jeune homme, mais se repris bien vite. D'ailleurs sa tristesse devait se voir, car il bafouilla avec disgrâce :
- Je… je suis vraiment… heu… désolé ?
Pff, songea la belle, voilà qu'il s'excuse. S'il croit m'acheter avec deux trois mots comme ça, il...
Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'autre continuait :

- Enfin, je voulais dire : Je m’excuse, je ne pensais pas que mes paroles auraient cet effet sur vous, et je suis absolument désolé. Mais vous savez, je peux vraiment vous aider ! C’est mon métier. Enfin non, mais je pense pouvoir m’arranger.
Calypso sourit avec peine. Une larme perla aux coins de ses yeux gracieux, qu'elle envoya valser d'un revers de main. Elle détourna vite son visage, encore plus en colère contre elle que contre Stefan ( puisque tel était son nom ) : comment pouvait-elle se laisser aller à la tristesse ? Sa colère sécha ses larmes, elle se retourna d'un coup. Puis elle fixa l'autre, son humour habituel dans le regard, et décida de répondre d'un sourire :
_ Oh, vous ne devriez pas vous excuser. C'est une marque de faiblesse.
Un petit sourire au coins des lèvres, elle invita Stefan à s'asseoir à une table éclairée par les derniers rayons de soleil. Sur cette table était déjà posé le registre qu'elle souhaitait consulter... Mais peut-être que Stefan pourrait plus l'aider qu'un gros bouquin poussiéreux. Elle s'assit doucement, passa sa main sur la couverture du livre, dégageant un petit nuage de poussière grise qui la fit tousser. Puis d'un air rêveur, elle demanda rapidement :
_ Vous êtes nouveau ici ? Alors vous ne pouvez pas grand-chose pour moi. Je recherche une jeune fille qui était sensé me retrouver ici... et qui a disparu. Plus personne ne peut me dire où elle se trouve.
A ses mots sa peine reflua, mais elle fit tout son possible pour la cacher. Elle n'avait pas précisé qu'elle recherchait en fait sa soeur, et surtout qu'on lui disait qu'elle était morte. Elle voulait encore espérer, jusqu'à sa mort peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Dim 19 Sep 2010 - 12:22

La colombe souriait. Enfin, elle essayait de sourire. Une deuxième larme roula sur sa joue blanche, qu’elle essuya d’un gracieux mouvement de sa main. Elle détourna le regard et cacha son beau visage derrière sa chevelure d’ébène. Elle était encore plus triste, et elle ne voulait pas laisser Stefan l’aider. C’est du moins ce qu’il en concluait quand elle fit brusquement volte face avec un sourire aux lèvres :
- Oh, vous ne devriez pas vous excuser. C'est une marque de faiblesse.
Mais Stefan n’était pas faible ! Il était grand et fort et… *et un peu trop arrogant* compléta-t-il pour lui-même. La jeune fille alla s’asseoir à une table sur laquelle était posé un vieux livre. Elle l’épousseta d’un geste de la main et se mit à tousser car un nuage de poussière s’était soulevé. Puis elle se mit à parler à toute vitesse, perdue dans ses pensées.
-Vous êtes nouveau ici ? Alors vous ne pouvez pas grand-chose pour moi. Je recherche une jeune fille qui était sensé me retrouver ici... et qui a disparu. Plus personne ne peut me dire où elle se trouve.
Alors comme sa elle cherchait une fille… Elle devait tenir beaucoup à elle, réalisa Stefan. Le livre sur la table devait être un registre. Mais si une jeune fille avait disparu, ce n’est pas à la bibliothèque que des informations peut être confidentielles allait se trouver. Cela ne pouvait être que dans le bureau de la directrice. *J’y ai accès*
- Ecoutez, vous ne trouverez jamais des informations dans cette bibliothèque, les seuls registres qui sont ici datent d’il y a des ans. Si il y en a d’utiles, ils sont dans le bureau de la directrice. Si vous voulez, je peux rechercher là bas puisque je suis son secrétaire, et je vous donnerais le résultat !
Il pouvait l’aider ! C’était risqué, mais il ferait tout pour cette fille dont il ne connaissait même pas le nom. Ah, oui, il devrait penser à lui demander… maintenant.
- Au fait, comment vous appelez vous, mademoiselle ?


_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Dim 19 Sep 2010 - 15:21

Les derniers espoirs de Calypso s'évaporèrent quand Stefan répliqua avec force :
- Écoutez, vous ne trouverez jamais des informations dans cette bibliothèque, les seuls registres qui sont ici datent d’il y a des ans. Si il y en a d’utiles, ils sont dans le bureau de la directrice.
Et elle ne pourrait jamais y entrer... Tachant de cacher sa peine, elle détourna le regard avec un sourire. Elle jouait avec les sentiments des autres, pourquoi pas avec les siens ? Malheureusement c'était dur de paraître heureuse quand on est tout le contraire. La voix brusquement adoucie du jeune homme résonna alors dans le silence de la salle :
- Si vous voulez, je peux rechercher là bas puisque je suis son secrétaire, et je vous donnerais le résultat !
La belle releva brusquement la tête, ravie. Alors il pouvait l'aider ! Quelle joie ! Un éclair de bonheur traversa ses beaux yeux verts et s'amplifia quand Stefan lui demanda :
- Au fait, comment vous appelez vous, mademoiselle ?
Il voulait savoir son nom ? Il s'occupait d'elle ? Une grande joie emplit le cœur de la belle. Elle hésita pourtant u court instant, avant de le presser :
_ Mon nom importe peu. Le seul prénom que je recherche est celui d'Aïsha de Jinerais. Aidez-moi...
Ses yeux devinrent suppliants. Stefan hocha lentement la tête : il est vrai que Calypso était une drôle de demoiselle. Elle le disait souvent avec humour à ses proches. Mais devant ses yeux insistants, elle convint de livrer son prénom.
_ Calypso... Appelez-moi Calypso, s'il vous plait.
Puis dans un élan d'audace, elle prit les mains de Stefan dans les siennes, étonnamment glacées pour la saison, et ajouta :
_ Je vous remercie beaucoup pour ce que vous faites pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Dim 19 Sep 2010 - 19:22

La belle verte avait parue anéantie à ses premières paroles, puis elle avait relevé la tête avec joie lorsqu'il avait annoncé qu'il chercherai les documents pour elle. Mais quand il lui avait demandé son prénom, sa seule réponse avait été:
-Mon nom importe peu. Le seul prénom que je recherche est celui d'Aïsha de Jinerais. Aidez-moi...
Il hocha lentement la tête, sans pour autant bouger d'un centimètre. Il voulait son nom, il l'aurait ! Il la fixa d'un regard pénétrant, alors que ses magnifiques yeux verts le suppliaient. Mais il aurait quand même voulu connaître l'identité de celle qui l'aidait. Mais elle paru céder et reprit la parole:
- Calypso... appelez moi Calypso, s'il vous plait.
Elle voulait qu'il l'appelle par son prénom ! C'était bien la meilleure nouvelle de la journée. Mais il allait être surpris, car la jeune fille lui pris tout d'un coup les mains. Il sentit un frisson lui parcourir le corps. Cela devait juste être parce que ses mains étaient brulantes...
- Je vous remercie beaucoup de ce que vous faites pour moi.
- Mais made... Calypso, vous ne me devez rien, c'est normal, je ferais bien plus pour vous !

Il avait encore parlé trop vite ! On lui avait pourtant appris qu'il ne fallait jamais dire tout ce qu'on pensait. Mais comment allait-il faire pour rattraper sa ?
- Enfin, c'est parfaitement normal d'aider une demoiselle en difficulté. Heu, vous m'excuserez, mais je dois aller porter ces documents à la directrice, elle doit s'impatienter. Je vous retrouverai ici dans une heure, cela vous convient-il ?
Il prit les documents et s'éclipsa sans lui donner le temps de répondre. Il avait changé de sujet un peu trop vite, et s'était éclipsé un peu comme un lâche. Bon, il avait une heure pour rechercher cette Aïsha. *En espérant que la directrice soit absente...*

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Dim 19 Sep 2010 - 19:48

Les mains de Stefan étaient bien chaudes. Il sembla gêné par ce geste - typiquement féminin d'ailleurs ! - et Calypso s'en voulut un peu. Il se dégagea doucement, avec une petite phrase en prime :
- Mais made... Calypso, vous ne me devez rien, c'est normal, je ferais bien plus pour vous !

Le coeur de Calypso s'accéléra. Avait-elle bien entendu ? Elle détourna encore son regard, soudain intimidée. Que sous-entendait-il ?
A travers ses longs cils noirs, elle le vit rougir violemment avant d'ajouter précipitamment :

- Enfin, c'est parfaitement normal d'aider une demoiselle en difficulté. Heu, vous m'excuserez, mais je dois aller porter ces documents à la directrice, elle doit s'impatienter. Je vous retrouverai ici dans une heure, cela vous convient-il ?
Dans une heure, ici. Calypso hocha la tête, puis se retourna en même temps que lui. Il sortit, pendant qu'elle restait là, ravie de cette première rencontre. Elle avait parlé à bien peu de personnes, et encore moins d'elle et d'Aïsha. Que quelqu'un se préoccupe d'elle comme ça était tout neuf pour la belle, elle s'en voulait aussi de s'être livrée ainsi à un parfait inconnu.
Il lui fallait attendre une longue heure. Pour s'occuper, et surtout parce qu'elle n'avait aucune envie d'aller en cours, elle choisit un livre, un gros roman comme on en trouve bien peu, et s'installa dans un fauteuil. Elle croisa les jambes, posa le livre dessus, appuya sa tête sur sa main et lut ainsi pour tromper le temps, ,attendant avec impatience Stefan ( et surtout les résultats qu'il allait lui donner. )


[ un peu court. Tant pis ^^ ]


Dernière édition par Calypso le Dim 21 Nov 2010 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Dim 3 Oct 2010 - 20:06

Stefan se hâtait vers la bibliothèque. Cela faisait bien Une heure que Calypso attendait ! Mais bon, il avait dû tout recopier à la main. Il ne savait pas comment il allait annoncer la nouvelle à la verte, pour sa sœur. Sa sœur… elle n’avait pas jugé nécessaire de le lui dire. Il l’aidait, et elle ne lui donnait pas la moitié des informations, de ce qu’elle savait ! Il avait perdu du temps à chercher lui-même ce qu’il aurait pu savoir. Les colombes étaient-elles toutes pareilles ? Belles, cruelles et manipulatrices ?
*Elle s’est servie de moi pour obtenir des informations… que je vais lui donner, bien sur.*
Mais malgré l’hypocrisie de la colombe, il ne ressentait aucune colère à son égard, juste une cruelle déception.
Il avait fait le chemin sans s’en rendre compte, tout à ses pensées, et fut surpris de se retrouver devant la grande porte de la bibliothèque. Il inspira, et poussa la porte, d’un geste fort. Un peu trop, même, puisqu’elle claqua sur le mur.

- Mademoiselle de Jinerais ?
La jeune fille cilla à l’entente de son nom de famille. De toute façon, il l’aurait su tôt ou tard. Elle paraissait gênée, et c’était tant mieux.
- J’ai des informations sur la personne que vous recherchez. Votre sœur. Elle est arrivée à st Cyr avant vous. Quelques mois avant votre arrivée, elle a reçu une visite d’un baron. Il était vieux, riche, elle belle et jeune. Il voulait l’épouser. Votre sœur s’est enfuie, mademoiselle. Le baron l’a fait personnellement rechercher. Il sait de source sûre qu’elle n’est pas morte et qu’elle se cache dans le sud du pays. Elle est très résistante, apparemment, mais pas assez pour vivre seule et sans argent. Pour elle, c’est soit le mariage, soit la mort.
Il avait dit cela d’un ton blasé, comme une récitation. Il avait vu le visage de la colombe pâlir au fur et à mesure qu’il prononçait ces paroles. Elle était à présent prostrée sur sa chaise, le visage dans les mains. Une trace de larme tachait le livre qui était tombé à ses pieds.
- A moins, bien sur, que vous préféreriez croire qu’elle a rencontré un beau jeune homme, qu’il l’a sauvée et cachée, et qu’ils vivent tout les deux dans son beau château.
Les yeux verts de la belle brillaient d’un éclat de fureur meurtrière, mais il n’avait plus rien à dire. L’ironie pouvait aussi blesser, bien que d’habitude il préfère l’humour. Il fit volte face et se dirigea vers la porte de chêne. Une main ferme se posa tout à coup sur son bras, l’empêchant d’avancer.
*sa y est, je l’ai énervée –blessée-, et maintenant elle va me tuer… ridicule*

[désow pour le retard, j'avais pas le temps What a Face ]

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Dim 3 Oct 2010 - 21:24

[ No problem ^^ ]

La porte de chêne s'ouvrit en grinçant. La belle Calypso sursauta en entendant ce bruit, lâchant son livre au passage. Stefan entra alors. Ses yeux gris reflétaient une déception... Déception ? Pourquoi donc ? s'interrogeait la Verte. Elle n'eut pas à patienter longtemps. Déjà l'homme prenait la parole, d'une voix grave, sans égal. Un ton sec, une once de colère, et des paroles bien blessantes :

- J’ai des informations sur la personne que vous recherchez. Votre sœur. Elle est arrivée à st Cyr avant vous. Quelques mois avant votre arrivée, elle a reçu une visite d’un baron. Il était vieux, riche, elle belle et jeune. Il voulait l’épouser. Votre sœur s’est enfuie, mademoiselle. Le baron l’a fait personnellement rechercher. Il sait de source sûre qu’elle n’est pas morte et qu’elle se cache dans le sud du pays. Elle est très résistante, apparemment, mais pas assez pour vivre seule et sans argent.

Durant ce court monologue, Calypso était entrée dans une tristesse incroyable. Elle s'était agenouillée, la tête entre les mains, laissant ses larmes couler. Comment pouvait-elle laisser sa sœur seule et sans défense, face à un homme plus âgé ne cherchant qu'à l'attraper pour son plaisir personnel ? Elle se sentait lâche. Désespérée de penser qu'Aïsha souffrait, alors qu'elle-même bavardait avec un inconnu dans une grande bibliothèque ? C'en était presque insultant...

Stefan ferma les yeux, et annonça finalement une phrase qui acheva la belle :


_ Pour elle, c’est soit le mariage, soit la mort.

Un sanglot se bloqua dans la gorge de Calypso. Elle avait envie de hurler, de courir dehors, de mourir de désespoir, de bruler d'un regard tout ce qui se trouvait autour d'elle. L'horreur de la situation l'étouffait. Elle essaya de respirer, en vain. Les larmes la submergèrent, elle en avait honte mais qu'importe. Elle avait faillit en son devoir d'ainée. Elle avait juré de protéger Aïsha, de tous les dangers de la vie.

Calypso sentait le regard ardent de Stefan sur elle. Elle n'avait plus qu'une envie, c'était qu'il lui dise quelque chose pour la rassurer. Au besoin, il n'avait pas besoin de lui parler. Un simple geste aurait suffit ! Qu'il fasse quelque chose, Ô Dieu...

Ce fut sa voix qui la sortit de sa léthargie.



- A moins, bien sur, que vous préféreriez croire qu’elle a rencontré un beau jeune homme, qu’il l’a sauvée et cachée, et qu’ils vivent tout les deux dans son beau château.


Il haussa les épaules, prenant une moue dédaigneuse. Si elle avait eu un couteau, nul doute qu'elle l'aurait utiliser pour faire ravaler ses paroles à cet ingrat. Ingrat...?
Non. C'était elle qui lui devait tout. Il était allé de précieuses informations. Tout, plutôt que l'inconscience.

Stefan, lui, avait déjà reprit sa marche lente vers la porte. Calypso, à travers ses larmes, ne put s'empêcher de le regarder. Au final, c'était un bel homme. Un fin sourire amincit ses lèvres, elle sécha vite ses larmes et courut le rejoindre. Au moment précis où il posait la main sur la poignée, elle lui attrapa le bras. Elle ne voulait pas qu'il parte. Elle devait lui parler.

Il se retourna, elle plongea son regard si triste et si mystérieux dans le sien. Aucune trace de colère, songea-t-elle. Elle resta un long moment immobile, lui la main sur la poignée, prêt à s'enfuir, la belle essayant de le retenir, par la volonté de sa poigne et de son regard. Finalement, elle prit la parole, après un interminable silence :


_ Je suis désolée. De vous avoir tout caché ainsi. Je vous remercie infiniment pour tout ce que vous avez fait pour moi... J'espère... que tout ceci ne vous blessera pas.
Elle refoula ses larmes, peinant à continuer. Que dire d'autre ? Sous ses ais de belle demoiselle à la fois manipulatrice et mystérieuse, restait caché un coeur tendre et sensible. Elle finit piteusement :

_ Hum... J'ai passé un bon moment en votre compagnie. J'espère que vous de même...

Elle lâcha enfin le bras de Stefan. Attendit sa réaction. Dans un silence pesant.


Dernière édition par Calypso le Dim 21 Nov 2010 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Sam 9 Oct 2010 - 23:04

Stefan se retourna vers Calypso, qui tenait toujours son bras. Elle était dans un état pitoyable. Ses larmes ne se retenaient plus, et la main qui était posée sur sa manche tremblait, malgré ses efforts pour la garder ferme. Elle n’avait plus rien de la jeune fille gracieuse qu’elle était encore une heure auparavant. Ses yeux perlés et brillants le suppliait, mais il restait insensible. Il n’en avait pas l’habitude pourtant, il était d’un naturel aimable… Il laissa s’établir un silence pesant, rompu après une longue minute par la colombe.

- Je suis désolée. De vous avoir tout caché ainsi. Je vous remercie infiniment pour tout ce que vous avez fait pour moi... J'espère... que tout ceci ne vous blessera pas.

Il n’était pas blessé, juste déçu par l’attitude de celle qu’il croyait être quelqu’un de bien. Mais Calypso avait l’air si repentante, et une peine infinie se reflétait dans ses yeux d’émeraude. Il ne pouvait rester de marbre devant ses joues rouges et zébrée et son ton incertain. Elle acheva sa phrase en hésitant et en hachant ses mots, la tête basse.

- Hum... J'ai passé un bon moment en votre compagnie. J'espère que vous de même...

Elle avait passé un bon moment ? C’était touchant, mais elle n’avait pas l’air très heureux pour autant. Etant donné qu’elle venait d’apprendre que sa sœur était en fuite et en danger de mort, quoi de plus normal… Il cédait à la tentation de tout pardonner à la verte. Elle avait aussi des circonstances atténuantes. Son devoir était avant tout de la consoler et de l’aider, et son envie était la même. Un sourire atteignit son visage et réchauffa sa voix et se yeux.

- Mademoiselle… vous êtes officiellement pardonnée.
Il n’avait pas pu résister à l’envie de faire de l’humour en espérant faire rire la belle. Dans un moment de ce genre, il n’y avait que lui pour faire sa…
- Enfin, je serais ravi de vous aider à nouveau. Si vous avez besoin de quelque chose, n’hésitez pas. J’ai passé moi aussi un agréable moment… presque tout le temps, disons.

Stefan sourit à nouveau à la colombe. Levant la main, il attrapa une mèche de ses cheveux noirs emmêlés et la cala derrière son oreille. Puis il laisse retomber son bras, effleurant sa joue au passage.
Il se pencha pour ramasser le livre qu’elle avait laissé tombé, masquant ainsi sa gêne. Que lui avait-il pris, il n’en savait rien. Mais la verte allait le prendre pour… il n’en savait rien non plus. La liste des choses qu’il ignorait était impressionnante. Il se recomposa un visage parfaitement neutre, et se retourna vers la colombe. C’était surement une erreur, car il ressentit exactement la même sensation, celle qui l’avait poussé à faire ce geste irréfléchi et stupide. Il allait devoir faire avec, car elle n’était pas dérangeante, juste troublante. Il s’avança vers une chaise et en tira une à coté de lui.

- Asseyez-vous, si vous le voulez. Il reste du temps avant le début du prochain cours. Nous pourrions discuter de tous ces évènements… ou d’autre chose.

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mar 12 Oct 2010 - 18:38

Dans les derniers instants de ce tête-à-tête pour le moins inhabituel, on aurait presque dit qu'il avait peur d'elle. Peur de sa réaction. Pourtant Calypso n'était pas bien méchante, juste une grande manipulatrice.
Reprenant ses esprits, la belle entrevit la chaise que Stefan avait tiré pour elle à côté de lui.Par pur réflexe, elle sen empara et la décala, de façon à se retrouver non pas cote à cote mais en face du jeune homme. Ce n'était pas que cela la gênait, au contraire... Mais elle était tellement désemparée malgré son visage impassible qu'elle avait peur de refaire une imbécilité qui ne lui soit pas pardonnée.
Parler d'autre chose ? Pourquoi pas ? songea-t-elle en relevant les yeux vers Stefan. Il attendait visiblement une réponse claire et précise, un début de conversation, ou même un simple regard...
Au lieu de quoi Calypso laissa s'éterniser le silence. Son cœur battait à une vitesse impressionnante, mais son beau visage pâle restait étrangement fixé dans une expression de douceur et de blasement.
( je sais,pas trop si ça se dit. On va dire que oui. ) Seul son regard parlerait pour elle. Les mots, après tout, ne voulaient pas dire grand chose. L'on pouvait les manipuler pour en faire n'importe quoi, les modifier pour qu'ils ne correspondent plus tout à fait à la réalité..
Calypso avait peu de choses à raconter. Jamais elle n'avait fait confiance en personne, excepté sa chère soeur. Mais elle n'était plus là et pour la première fois de sa vie, la belle se sentait bien seule. Sa vie lui revint en mémoire, soudain...

Calypso avait vécu seule pendant trois ans. Trois longues années qu'elle avait passé dans la douceur et la joie de vivre. Ses parents, bien que souvent absents, étaient tout de même aimants et aimés. Ils la chérissaient comme il était possible de chérir une fille...
Puis naquit Aïsha. Oh, bien sûr, comme tous les enfants de cet âge, Calypso ne se rendait pas bien compte...Elle se souvenait juste l'avoir tout de suite détesté. Mais la voir grandir, l'aider à faire ses premiers pas les avaient rapprochés, si bien que dès le jeune âge de sept et quatre ans elles étaient inséparables.
Elles avaient grandit. Et quelques années plus tard, leur père se fit tuer à la guerre. Calypso, qui rentrait dans l'adolescence, a très mal vécu ce drame. Elle s'est éloigné de sa famille, éloigné de sa soeur, souhaitant souffrir seule. Les sentiments étaient sacrés, elle n'aimait pas que les gens s'apitoient sur elle. Elle s'était forgé une carapace dure comme la pierre, cachée derrière l'éventail doré des charmes de la cour.
Aïsha, elle, avait besoin d'affection pour survivre à ce dur moment... Sa soeur chérie n'étant plus là pour elle, c'était son pilier qui partait. Elle a tenté de l'imiter, comme elle l'avait si souvent fait, mais impossible. Toujours sa peine la rattrapait. Et l'attitude froide de Calypso la blessait profondément, même si comme sa soeur elle ne désirait pas le montrer.
Quand leur mère mourut à son tour, Calypso et Aïsha furent recueillit par leur oncle. Elles l'aimaient, bien sûr, mais toujours Calypso s'éloignait de tout ce qui pouvait la rattacher à son ancienne vie...
Aïsha ne l'a pas supporter. Elle leur dit, un jour, tout à trac, qu'elle ne voulait plus rester ici. Elle avait entendu parler à la cour d'une école, cette école, et voulait y entrer
Hic et Nunc. Pourquoi ? Seul Aïsha le savait. Elle est partit sans un regard pour Calypso.
De son côté, la belle l'avait toujours aimé, bien sûr... Mais elle ne le lui avait pas assez montrer. Elle a tout fait pour rentrer dans cette école, pour la retrouver, lui dire qu'en réalité son attitude froide cachait tout l'amour qu'elle avait pour elle...
Mais il était trop tard... et Calypso se retrouvait coincée dans Saint Cyr, qui était bien agréable mais bien vide aussi. Coincée en face d'un jeune homme totalement inconnu qui venait de lui révéler le pire.

Dans cette impasse, elle ne pouvait plus seulement compter sur elle-même... Elle avait besoin d'aide. Et c'était tout neuf pour la demoiselle en détresse.


Calypso releva les yeux sur Stefan, se rendant soudain compte qu'elle avait parlé, et pas seulement pensé. Elle avait murmuré toute cette histoire non pas seulement dans son coeur mais aussi dans l'esprit d'un inconnu ! Sans même sen rendre compte ! Furieuse contre elle-même, elle détourna la tête. Ah, la vie était si compliquée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Jeu 21 Oct 2010 - 19:51

Quand il avait proposé à Calypso de rester et de parler un peu, elle avait saisi la chaise qu’il lui tendait, puis s’était assise en face de lui. Il n’avait pas su comment prendre cette réaction. Désir de s’éloigner, ou de le voir de face… Il ne pouvait pas répondre à cette question qui lui tournait dans la tête. De la réponse dépendait beaucoup de choses : la première option voulait tout simplement dire que la verte ne l’appréciait pas, la seconde signifiait qu’au contraire elle l’aimait bien.
Pendant qu’il s’éternisait dans ses pensées, la colombe n’avait pas parlé, se contentant de le fixer dans les yeux. Elle songeait à une chose qui semblait la préoccuper. Son visage ne laissait transparaitre aucune émotion, mais le jeune homme savait maintenant que tout était faux-semblant dans se traits fins, et qu’ils reflétaient souvent exactement l’inverse de ce que la verte pensait. Seuls ses yeux, deux grandes pierres d’émeraude liquide, trahissaient vraiment ses sentiments. Ils étaient en ce moment même agités et troublés.


Soudain, dans un murmure qui le fit sursauter, Calypso se mit à raconter, d’une voix douce et lointaine, une histoire qu’elle semblait connaître sur le bout des doigts. Il fallut un moment à Stefan avant de comprendre qu’elle racontait sa propre vie. A lui, qu’elle connaissait à peine. Elle devait avoir vraiment confiance en lui, ou être désespérée, pour lui faire part de ses sentiments sans aucune gêne. A mois que… oui, c’était ça ! Elle ne se rendait même pas compte qu’elle lui parlait ! D’ailleurs, elle venait de finir son récit, et sa confusion se voyait bien. N’ayant cette fois pas le temps de cacher ou de contrôler sa réaction, elle rougit violemment et baissa la tête, mortifiée.

Un silence passa. Stefan était incapable de la moindre réaction. Il n’avait aucune idée de ce qu’il devait dire, ou faire. Il était totalement désemparé. Et touché par les paroles de la belle. Comment pouvait-il rester de glace devant une histoire si… dure ? Ce n’était pas comme la sienne, qui était classique.
Sa mère morte en le mettant au monde, la tristesse de son père qui était mort de maladie, tout cela il l’avait vécu petit, ce qui lui avait donné une sensibilité plus forte que l’ordinaire, ainsi qu’une grande perception des émotions. Cette sensibilité, il l’avait vite perdue en vivant dans la rue et en devant se battre (dans tous les sens du terme) pour survivre. Ce n’était pas un monde de douceur, et il avait risqué sa vie beaucoup de fois.
Il était désormais insensible, du moins en surface, et gardait pour armes l’ironie et la répartie, qu’il maitrisait toutes les deux à la perfection. Ou presque… car la colombe devant lui lui ôtait tous ses moyens et il restait sans aucune réplique à la bouche. De plus, comme si sa ne suffisait pas, il retrouvait une compassion qu’il n’avait plus depuis la mort de son père, justement. Accompagnée d’un trouble qui le faisait passer pour un idiot, ainsi qu’une envie d’impressionner la verte, ce qui était tout à fait stupide; elle lui faisait perdre tout ses moyens.

Pendant qu’il essayait de mettre un peu d’ordre dans ses sentiments et ses pensées, Calypso n’avait rien dit, rien fait. La situation devenait franchement ridicule, ils étaient la comme deux idiots trop embarrassés pour dire un mot. Il fallait clairement que quelqu’un prenne la situation en main, et la verte n’avait pas l’air disposée à la faire. Il s’avança donc vers elle, et lui posa familièrement les mains sur ses épaules, de sorte qu’ils se retrouvèrent face à face de nouveau. Il plongea ses yeux au regard métallique dans ceux, brillants, de la jeune fille :

- Vous savez, Calypso, il ne faut pas vous inquiéter. Nous retrouverons votre sœur tôt ou tard, et peut être même que la directrice pourra casser son mariage avec le baron… Et si vous avez besoin d’aide, je suis toujours la pour vous, dans le mesure de mes moyens.

Voyant, ou croyant voir Calypso esquisser un faible sourire, il reprit quelque peu confiance en lui. Mais il ne savait toujours pas quoi faire pour remonter le moral encore très bas de la colombe.
- Bon, après cette déclaration touchante, que diriez-vous d’un petit remontant ? Attendez-moi ici, je reviens.

Il se dirigea vers la porte, puis sortit de la bibliothèque, courant presque. Cinq minutes plus tard, il était de retour cachant sa main derrière son dos. Il la releva d’un grand geste de prestidigitateur, manquant de renverser le gobelet de chocolat chaud qu’il tendit ensuite plus précautionneusement à la jeune fille. Une lueur d’amusement brillait dans ses yeux. Il parla ensuite sans détour, se moquant de lui-même.
- Oui, je sais, je suis stupide, mais sa marche, vous souriez. Continuez, je vous en conjure, c’est pour moi une grande source de joie, Ô déesse… Non, je vais trop loin il me semble. Enfin, tout cela pour dire que je suis tout à fait disponible pour vous.
Et espérant que la verte saurait faire la part des choses entre la moquerie et le sérieux, il prit un livre au hasard sur une étagère et partit s’asseoir, content de lui, il avait fait une bonne action. Pour une fois… Il attendait que la belle vienne le rejoindre tout en lisant. Si seulement elle en avait envie, ce qui n’était absolument pas sur.

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Ven 22 Oct 2010 - 20:51

Calypso, encore perdue dans ses pensées, n'avait pas eut le temps de comprendre ce qui lui arrivait que déjà, Stefan lui tendait un chocolat chaud et odorant, manquant de le renverser sur la robe de la belle. * Ah, ces hommes, toujours aussi maladroits...* ne put-elle s'empêcher de penser ( je sais pas si c'est très français. ) Elle prit tout de même la boisson, amusée par le petit manège de l'inconnu, la porta à ses lèvres sans pour autant la boire. Stefan lui lança un clin d'oeil moqueur, avant de déblatérer un petit discours qu'il semblait connaître par coeur :
_ Oui, je sais, je suis stupide, mais ça marche, vous souriez. Continuez, je vous en conjure, c’est pour moi une grande source de joie, Ô déesse… Non, je vais trop loin il me semble. Enfin, tout cela pour dire que je suis tout à fait disponible pour vous.
Puis, sans plus d'explications, il se retourna et fila s'asseoir à une autre table, un livre dans la main. Calypso sourit, elle appréciait que le jeune homme l'apprécie, lui parle, se plie en quatre pour elle... Malgré tout elle en était gênée. Et elle, que faisait-elle pour lui ? Pas grand-chose en fait. A part se plaindre et le distraire... Enfin, tout ceci était une autre histoire, et après tout elle n'en avait pas grand chose à faire.
La belle jeta un coup d'oeil lointain à son "chevalier servant". Il semblait attendre... attendre quoi ? Et si nerveusement ? Quand elle comprit quand même que c'était elle qu'il attendait ( oui je sais, ça fait beaucoup de attendait, mais je sais pas quoi mettre d'autre... ) ses lèvres 'étirèrent encore un peu. Que devait-elle faire ? Aller le rejoindre ou le faire patienter encore ? Elle choisit la première option et se leva doucement. Il ne la vit pas arriver, sursauta en l'entendant tirer une chaise pour s'asseoir à côté de lui. Il sourit, mais elle ne le lui rendit pas... Qui sait ? Son regard la trahirait peut-être encore. Même après ce grand moment de peine et de désarroi, Calypso gardait son côté de manipulatrice cruelle... Elle l'avait toujours été, profitant de la faiblesse des gens, appuyant dessus jusqu'à ce qu'ils craquent. A grands coups de sourires et de charme, car elle n'en manquait pas...
Qu'elle était méchante avec l'homme qui l'avait aidée ! Calypso se le reprocha, replia ses jambes sous son menton. Les bras croisés devant ses genoux, elle attendit encore. La question se posait, encore une fois : Attendre quoi ? Elle-même ne savais pas, mais bon... Tout était encore possible dans cette bibliothèque sombre. Il commençait à se faire tard, mine de rien, et elle avait un peu froid. ( sais même plus quelle heure il est. ) Elle avait l'impression d'avoir raté bien plus qu'un petit cours, comme si elle avait passé toute la journée avec Stefan. c'était agréable, bien sûr, mais derrière se sentiment se cachait un autre, une gêne considérable...
* Toutes ces histoires ne sont plus de mon âge * songea Calypso, qui plaisantait toujours sur ce sujet depuis son seizième anniversaire, quelques semaines plus tôt.
Elle n'avait rien dit, depuis tout le temps qu'elle s'était installée là. Mais que dire ? C'était toujours la question qui se posait. Tellement de questions, et si peu de réponses en une journée ! C'était bien compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Jeu 28 Oct 2010 - 20:48

Calypso était venue le rejoindre, mais elle ne parlait pas. Elle attendait, les mains serrées autour des genous, sa robe aux rubans verts s'étalant en corolle autour de son fauteuil. Les derniers rayons du soleil s'attardaient sur son visage, s'accrochant à ses cheveux en les parant d'une lueure mordorée. Malgré le soleil couchant, la bibliothèque s'assombrissait vite. La belle frissonna, coulant un regard vers la veste de Stefan. Elle ésperait peut être qu'il allait lui passer galamment autour des épaules, mais il commencait à en avoir assez de servir la jeune fille sans voir une seule fois pas un semblant d'air de reconnaissance. Il savait à présent que la colombe était la plus douée dans l'art de cacher ses sentiment, mais tant dissimuler ses émotions, c'était dérangeant. La verte était toujours assise dans son siège, le fixant d'un regard déroutant, ses lèvres étirées en un sourire que l'on ne pouvait pas vraiment qualifier de gentil ni de très chaleureux.

Le jeune homme se disait que cette fois, il n'engagerait pas la conversation. La colombe aussi devrait parler et ne pas se contenter de paroles vides ! Mais son regard en disait autant que des paroles, si ce n'est plus, et il ne mentait pas, lui, au moins... Il n'avait jamais pu faire passer autat de choses dans ses yeux gris, qu'il trouvait si innexpressifs ! Calypso n'était toujours pas disposée à parler, apparemment. Le silence qui jusque là avait été pensif devenait pesant. La verte gardait son mince sourire ironique, le considérant presque avec pitié. C'était tout ce qu'elle devait penser de lui, un chien juste bon à executer ses moindres désirs. Il devait absolument lui dire ce qu'il pensait, car la situation n'allait faire qu'empirer autrement.

Il devait lui parler franchement, ce que d'habitude il n'avait aucun mal à faire, mais la, il devrait se forcer.
- Ecoutez, Calypso, j'aimerais bien que vous... ne vous serviez pas de moi, vous voyez ce que je veux dire ? Je vous apprécie, mais je ne préfererais plus vous voir si vous continuez.

Cela ressemblait un peu trop à une menace ou une mise en garde, mais au moins il avait fait passer le message. Et Calypso qui ne répondait toujours pas... il allait finir par croire qu'elle était muette.

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Ven 29 Oct 2010 - 12:42

La jeune fille tressaillit en entendant la menace de Stefan :
- Écoutez, Calypso, j'aimerais bien que vous... ne vous serviez pas de moi, vous voyez ce que je veux dire ? Je vous apprécie, mais je ne préférerais ne plus vous voir si vous continuez.
*Ah, non non non * s'esclaffa Calypso dans ses pensées. * Il n'a pas compris... Enfin, c'est normal aussi, si je ne parle pas. *
Elle médita un instant les paroles de l'autre, déroula ses jambes et maltraita une mèche de cheveux bruns. Finalement elle prit la parole, son sourire s'éteignant. Ses phrases n'étaient pas dites avec haine, au contraire, même si leur contenu n'était, dans l'ensemble, pas très poli.

_ Moi, me servir de vous ? Il me semble pourtant que c'est vous qui êtes venus à moi... Certes, vous m'avez été d'une grande aide, mais je vous ai déjà remercié. Ce fut bien agréable d'être avec vous, mais vos menaces sans fondements vont finir par vous perdre, mon bon ami ! Vous devriez apprendre à peser vos mots, vous savez.
Calypso prit un temps pour respirer, et se calmer. Elle n'aimait pas hausser la voix. Et puis, que lui voulait-il à la fin ? Elle ne savait toujours pas, depuis le début, quand il l'avait interpelé devant les registres.
_ Je ne me sers pas de vous, c'est juste que je ne sais pas quoi faire en échange, et que vous ne m'avez rien demandé de plus que de boire votre chocolat ( à ce propos, il était très bon. ) Et puis, entre nous, je ne sais pas dire merci.
elle lui lança un clin d'œil moqueur, puis s'inquiéta tout de même :
_ Est-ce qu'on peut trouver l'heure, dans cette bibliothèque ? Il commence à faire sombre.
Elle avait prononcé ces derniers mots de façon théâtrale. Il semblait amusé par ,son petit discours, d'autant plus qu'elle avait peut-être raison ? Ou tort. Ou les deux à la fois. D'habitude, elle n'aimait pas le silence, mais parfois il lui était imposé. Par manque de mots ou par incapacité à parler ? Elle ne savait toujours pas, et de toutes façons c'était le même résultat... Elle l'avait peut-être vexé ? Pas peut-être, réalisa-t-elle, elle l'avait vraiment blessé.
_ Ah, les hommes, bougonna-t-elle. Je ne sais pas si j'arriverais un jour à les comprendre. Il faut dire, je ne cherche pas beaucoup, finit-t-elle, comme se parlant à elle-même.
Sans trop qu'elle comprenne comment, la belle s'était retrouvé debout face au jeune homme, dans une pose carrément ridicule. Elle eut presque honte d'elle même.
* Allez, la vieille, reprends-toi ! C'est dingue, quand même, être bête à ce point.*
Reprenant ses esprits pur le moins embrouillé, elle finit assez piteusement :
_ Vous voulez peut-être que je cours chercher du chocolat ? Désolée, mais je ne sais toujours pas où sont les cuisines. Alors vous n'en aurez pas, sauf si vous voulez finir ma tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Lun 1 Nov 2010 - 17:48

Il avait peut être été un peu trop... excessif dans ses paroles. La verte avait bien sur raison, en parlant de peser ses mots. Il était juste incapable de retenir sa langue. Mais Calypso avait l'air... déboussolée, car elle commença à sortir une tirade de trois mètres concernant un chocolat chaud, puis finit par une absurdité concernant les hommes. Elle devrait peut être aller se coucher, en fin de compte.

Il lui sourit comme à une enfant, la prenant par les épaules. Il aurait tout de même du faire attention à son ego, car traiter une jeune fille de seize ans de cette manière n'était pas le plus recommandé. D'ailleurs cela se sentait par le mouvement de recul de la verte. Ou alors, peut être avait-il mauvaise haleine... Ce n'était pas le moment pour vérifier, de toute façon. Il prit la parole d'une voix douce:


- Oui, d'accord, je me suis emporté. Ce n'était pas une menace, vous savez, juste un souhait. On pourrait juste parler... normalement ? Où trouvez vous qu'il soit trop tard ?

Il attendit que la jeune fille réponde. Pour le moment, il la voyait rougir, car il n'avait toujours pas enlevé les mains de ses épaules. Il n'en avait aucune envie, mais il préféra les enlever avant que la colombe se dégage et l'humilie.
Il étaient donc tous les deux face à face dans la bibliothèque sombre, sans rien dire, tout aussi gênés l'un que l'autre.
*De mieux en mieux...*`

Il était très gêné d'être face à face avec la colombe, et pour changer, Calypso ne parlait pas. Il la regarda dans les yeux, pris d'une soudaine envie de... l'embrasser. Ce n'était pas très bon signe. Et puis, qu'en penserait la directrice ? Il était son secrétaire, et de ce fait il se devait d'être respectable, de ne pas fréquenter les jeunes filles... Il préfèrerait ne pas se faire éjecter de ce poste dès la première semaine. Mais quelle idée d'aller s'enterrer dans ce couvent ? *C'est bien payé* Et puis qui lui reprocherait ? Personne, là part la directrice, les maîtresses, les autres colombes, et qui sait, Calypso elle même. Cela fasait quand même beaucoup de monde. Mais il pouvait toujours essayer... au pire, il se ferait rembarrer.

Il se rapprocha de la verte, très près. Lui saisit les mains, qui étaient glacées. Elle devait avoir froid, effectivement. La eune fille n'eut aucune réaction, ni de plaisir ni de dégoût. L'embrasser était quand même un peu prématuré...
Il opta pour une deuxième alternative. Il la prit dans ses bras, la serra contre lui. Une sensation de chaleur l'envahit. Bizarrement, Calypso s'était laissé faire. Il comptait un peu sur elle, au fond de lui, pour l'arrêter ou la raisonner. Il lui passa une main dans les cheveux, jouant avec une mèche noire. Doucement, il lui murmura à l'oreille :


- On vous a déjà dit que vous étiez très belle ?

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Sam 6 Nov 2010 - 16:20

( J'ai envie de dire c'est pas trop tôt. T'en avait pas un peu marre de tourner autour du pot depuis le début ? xD )

Oui, Calypso était fatiguée... Fatiguée par tous ces évènements, fatiguée de parler avec cet homme, et n'avait plus qu'une envie : retourner dans sa chambre,fermer ses rideaux et dormir.
Au fond, elle l'aimait bien, Stefan... Il était gentil avec elle, même s'il avait la langue un peu trop pendue à son goût. Et puis il n'était pas laid, contrairement à tous ces pantins enfarinés qui traînaient derrière le Roi. D'ailleurs elle l'écouta d'une oreille distraite quand il lui dit :

- Oui, d'accord, je me suis emporté. Ce n'était pas une menace, vous savez, juste un souhait. On pourrait juste parler... normalement ? Où trouvez vous qu'il soit trop tard ?
*Il n'est jamais trop tard pour bien faire*, songea-t-elle, ses paupières se fermant presque toute seule sous le poids de la fatigue.
Quand elle les rouvrit, elle se rendit compte, d'un seul coup, que Stefan l'observait. Oh, ça ne la gênait pas d'habitude, mais cette fois elle rougit légèrement.
*Que me veut-il ?* s'affola-t-elle soudain. *Voilà qu'il me regarde avec des yeux de merlan frit...*
Puis, lentement, elle le vit s'approcher. Un pas, deux pas... Jusqu'à qu'il ne soit plus qu'à quelques centimètres de son visage. Calypso comprit alors ce qu'il attendait d'elle.
* Il peut toujours courir ! * fut la première chose qui lui vint à l'esprit. * Je suis sensée être une demoiselle irréprochable...* Cependant ce dernier adjectif n'était pas dans sa nature non plus. La belle n'avait plus du tout envie de dormir, juste de reculer et de s'enfuir.
Trop tard, elle réalisa soudain que ses mains étaient emprisonnées dans celles de Stefan. Calypso regretta soudain d'avoir commencé l'escrime avec son cousin juste avant de partir à Saint Cyr. Qu'avait-elle apprit ? Que fallait-il faire dans cette situation ? Elle se souvenait vaguement des quelques conseils de son professeur improvisé : dégainer son épée, se mettre en garde et... et elle n'avait pas d'épée et avait complètement oublié comment on se fendait. A tous les coups cela lui reviendrait juste quand elle sortirait de la bibliothèque.
D'ailleurs, il fallait qu'elle sorte... Elle glissa un regard à droite, puis à gauche, cherchant la porte. Évidemment, elle était juste derrière Stefan. Et pas question de s'enfuir par l'une des fenêtres, elle serait morte de froid avant même d'avoir passé sa jambe derrière la barrière...
Elle soupira, regarda Stefan. Il restait immobile. Il hésitait...
Intérieurement, la belle espérait que quelqu'un entre juste à ce moment. Mais non, personne ne semblait vouloir venir bouquiner à une heure si tardive.
*Et moi non plus d'ailleurs. C'est pour ça que je vais prendre mes jambes à mon coup, bousculer Stefan et me précipiter chez la directrice... *
A peine avait-elle levé un pied pour mettre son petit plan à exécution, que déjà elle sentit les bras du jeune homme l'enlacer. Il l'enlaçait ! il la serrait contre lui ! Ses mains commençaient déjà à jouer avec une mèche de cheveux...
Les joues empourprées, tremblante, Calypso ne savait plus du tout quoi faire. Elle était complètement déboussolée. Elle avait perdu tout contrôle d'elle même et restait là, chancelante. Son cœur battait la chamade. Une larme coula sur sa joue, sans même qu'elle comprenne pourquoi.
Puis le malotru lui glissa à l'oreille :

- On vous a déjà dit que vous étiez très belle ?
Ses mots résonnèrent dans les oreilles de la belle comme le glas d'une église pendant un enterrement. " que vous étiez très belle... que vous étiez très belle..." Calypso lutta contre l'évanouissement qu'elle sentait pointer, voulut se gifler pour se réveiller mais n'en eut pas la force. C'était un cauchemar, un beau cauchemar mais elle n'était pas là pour ça... Elle était à la fois heureuse et malheureuse. Heureuse de se faire ainsi remarquer, heureuse d'être un peu plus qu'une amie pour un homme... Mais malheureuse car la raison le lui interdisait.
Que faire ? Que faire ? se répétait-elle inlassablement.
Elle hésita entre hurler pour avertir quelqu'un, décrocher un coup de coude dans le ventre de l'autre pour le faire lâcher prise, et se laisser faire tranquillement. A moins qu'elle trouve une répartie décapante qui ferait comprendre à Stefan qu'il n'était pas vraiment dans un bon lieu pour ce genre de choses... Elle choisit la parole et murmura d'un air détaché :

_ Et ça vous arrive souvent, d'enlacer une femme que vous ne connaissez que depuis quelques heures ? Vous faites quoi après ? Parce que si vous voulez mon avis, je n'ai pas spécialement envie de savoir la suite.
Puis elle chercha à se dégager, lentement d'abord, puis devant la résistance de l'homme plus fortement. Elle ne voulait pas... Pas ici ! Pas maintenant ! Pas avec lui ?
Calypso se débattait, avait envie de hurler. Mais que faire devant un homme trois fois plus fort et qui la dépassait d'une bonne tête ?
Oh, il finit bien par la lâcher, au bout d'un moment qui semblait être une éternité. Elle s'éloigna prestement, s'assit sur une chaise, la tête lui tournant. Tout était devenu si compliqué depuis son arrivée à Saint Cyr !
est-ce qu'elle l'aimait, elle ? En fait Calypso n'en avait aucune idée. Elle se sentait jeune pour ce genre de choses... Et pourtant, Stefan lui offrait une opportunité. De découvrir, de se découvrir aussi...
Choisirait-elle de saisir sa chance ? Ou de suivre la raison ? Si elle n'en savait rien, Calypso se doutait qu'elle n'était pas au bout de ses peines.


Dernière édition par Calypso le Dim 21 Nov 2010 - 19:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mar 9 Nov 2010 - 10:29

La belle était là, dans ses bras, il oubliait la pièce tout autour de lui, laissait son regard passer sur les boiseries de chêne sans les voir, ne se concentrant que sur le parfum de son bonheur, qui émanait tout simplement de cette jeune fille immobile. Trop immobile, d’ailleurs. Et lui, il l’enlaçait, naturellement, comme si son avis ne comptait pas. Il était monstrueux. Comment la verte allait elle réagir ? Il aurait peut être du plus y réfléchir, mais maintenant c’était trop tard, bien trop tard. Il avait joué avec ses cheveux, lui avait murmuré des paroles à l’oreille, mais qu’est-ce qu’il lui avait pris ? Il ne valait rien de plus que ces barons qui épousaient des filles de cinq fois moins leur âge pour leur plaisir personnel. Son estime de lui était retombée au même moment que sa passion pour la belle avait cédé place à la raison. Il voulut la lâcher prestement, ne voulant pas plus la blesser, mais la colombe lui lança à ce moment là des paroles assassines, celles qu’elle aurait du prononcer bien avant.
- Et sa vous arrive souvent, d’enlacer une femme que vous ne connaissez que depuis quelques heures ? Vous faites quoi après ? Parce que si vous voulez mon avis, je n’ai pas spécialement envie de savoir la suite.

Elle avait retrouvé ses esprits, c’était tant mieux pour elle. Mais c’était trop tard. Ses paroles reflétaient bien ce qu’elle pensait de lui. Comment en aurait-il pu être autrement ? Après ce qu’il lui avait fait subir, il aurait même pu s’attendre à pire. Son espoir s’était envolé en même temps que les mots de la jeune fille dans l’air glacé de la bibliothèque. Non pas à cause du climat, mais à cause de l’ambiance qui y régnait : froide, négative. Il n’aurait jamais du, jamais, mais il n’était bon qu’à regretter ses actes, pas à les assumer. Une larme avait roulé sur la joue de Calypso, il avait même réussi à la faire pleurer. Il ne savait pas quoi lui dire, son sens habituel de la répartie s’était évaporé. C’était bien connu, il fallait toujours que les choses essentielles vous lâchent au moment ou vous en avez le plus besoin.
Soudain un coup sur son bras le sortit de sa torpeur, la belle se débattait ! Elle paraissait paniquée. Il n’avait pas eu assez d’esprit pour la lâcher, alors qu’elle venait clairement de signifier qu’elle ne voulait pas de lui. Il la libéra brusquement, et elle partit presque en courant, se recroquevillant sur une chaise. Il réalisa alors seulement les proportions de ses actes. La verte avait peur de lui ! Mais qu’avait-elle pu penser ? Il n’aurait jamais… non… cette idée lui donnait la chair de poule.
Il devait la réconforter, lui signifier qu’il n’attendait rien d’elle, oui, mais comment ? Quelqu’un devait forcément passer dans cette bibliothèque, et pourrait s’occuper d’elle. Mais s’il attendait, il pourrait se passer trois heures avant qu’une personne passe. Ou plus. Il aurait du aller chercher quelqu’un lui-même, mais il ne pouvait pas laisser la jeune fille toute seule dans cet état là. La vérité était qu’il ne voulait pas. Il voulait la garder près de lui, et avait peur qu’elle soit partie à son retour… Et puis, que dirait la directrice quand elle verrait qu’il avait approché, parlé, et même enlacé une colombe. Elle lui avait pratiquement interdit de les regarder. Donc, en résumé, c’était un lâche et un égoïste.
Il se décida pour l’égoïsme. Il parcouru le peu de distance qui le séparait de la colombe, ne sachant toujours pas quoi lui dire. Qu’était-on censé faire en pareilles circonstances ? Il n’en avait aucune idée. Mais qu’était-on censé faire quand on était en face d’une jeune fille qu’on aimait ? Il ne savait pas non plus, mais l’enlacer n’était surement pas une solution. Ni lui faire la cour, cela ne servait absolument à rien. C’était bon pour les nobles, ceux qui suivaient le roi avec leur visage blanc et leur perruques poudrées.
Mais il divaguait, une fois de plus. Il partait dans ses idées qui ne servaient à rien, dans des situations qui étaient déjà assez compliquées sans avoir besoin en plus de critiquer la bonne société du Roi. Il laissait cela aux gens de la Bastille. Il avait fait beaucoup de carrières, mais prisonnier ne le tentait pas plus que ça. Quitte à être nourri et logé, autant que ce soit dans un établissement de bonne qualité. St-Cyr lui convenait assez. Enfin, lui conviendrait assez si seulement il parvenait à régler une bonne fois pour toutes ce problème avec Calypso. Qui n’en était pas un, d’ailleurs. Il aurait suffit de la laisser, de partir et de s’arranger pour ne plus la croiser. Sauf qu’il n’en avait pas envie… il voulait se réconcilier avec la belle.

-Calypso.

Elle sursauta en entendant son prénom. C’était évident. Comme deux et deux font quatre, elle ne voulait plus entendre parler de lui. Il aurait du partir tout de suite. Mais d’abord, il devait s’excuser. De toute façon, il avait appelé son prénom, et elle lui consacrait son attention.
-Je ne voulais pas vous blesser, juste… je ne sais pas ce qui m’a pris. Je suis désolé, vraiment.

Voilà, il l’avait dit. Il avait été sincère, mais il doutait que ce soit suffisant. On n’oubliait pas une chose comme ça. Mais peut-être ne voulait-elle pas oublier, peut-être avait-elle juste été surprise, peut-être voulait-elle encore bien de lui… Il se coupa mentalement dans ses réflexions. Il osait encore espérer. Il allait partir, et il verrait bien ce qu’elle ferait.
- Je sors. Bonne nuit.

Elle ne parlait toujours pas. Il se dirigea vers la porte, le plus lentement possible, souhaitant jusqu’au bout qu’elle l’arrête… Il ne pouvait se résoudre à la laisser, pas encore. Il aurait du dire quelque chose, d’intéressant, de drôle, ou juste pour parler, mais il en était incapable. Il se rapprochait de la porte, il n’en était plus qu’à cinq mètres désormais… trois… deux… * S’il te plait, retiens moi !* Le cri de son cœur avait été si fort qu’il s’étonnait qu’elle ne l’ait pas entendu. Il regrettait encore plus fort, à présent. Il avait réussi à gâcher ce moment avec la jeune fille, juste à cause de paroles et d’un geste beaucoup trop mal placés. Il n’était plus qu’à un mètre, désormais… Sa main s’approcha de la poignée… Il la laissa brusquement retomber contre son flanc. Il devait rester dans la même pièce qu’elle, à tout prix. Il retourna vers elle, honteux. S'il avait décidé de partir pour de bon, l’aurait-elle retenu, ou bien l’aurait-elle laissé ? Il n’en saurait jamais rien, de toute façon. Elle le regardait avec insistance, maintenant, comme pour le mettre au défi de sortir. Il esquissa un demi-sourire.
-Finalement, je reste avec vous. A moins que… cela ne vous dérange ?


[désow, un peu mélodramatique, mais bon... ^^]

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mer 10 Nov 2010 - 18:49

[ Oh, ben je m'y connais en mélodramatique, t'en fait pas xD ]

Recroquevillée sur sa chaise, la petite Calypso ne savait plus quoi faire. Elle sursauta, les paroles de Stefan la rappelant à la réalité :
-Calypso. Je ne voulais pas vous blesser, juste… je ne sais pas ce qui m’a pris. Je suis désolé, vraiment.
Elle se risqua à jeter un coup d'oeil par dessus ses bras repliés sur ses genoux. Il triturait ses mains, semblait vraiment désolé... * Il pense vraiment ce qu'il dit*, jugea Calypso, un peu surprise. Peut-être n'était-ce pas un rustre alors ?
- Je sors. Bonne nuit.
Une courte phrase qui attrista la belle. *Déjà ?* Cette dernière pensée l'étonna deux fois plus. * Tu es sensé le détester à jamais, t'enfuir et aller te plaindre à la directrice pour qu'il soit renvoyé, et toi tu es triste parce qu'il s'en va ? C'est pas logique.* pensa-t-elle, se parlant à elle-même.
Il se rapprochait de la porte, encore. *Bah, qu'il sorte ! J'aime bien être seule aussi* Pourtant elle avait un poids sur le coeur, comme si... Comme si elle regrettait elle aussi ses paroles. Regretter quoi ? Elle n'avait fait que la bonne chose en se débattant.
Non, la vérité est qu'elle en rêvait depuis longtemps. Le prince charmant, puis le gentilhomme qui l'épouserait, et bla, et bla... Et quand ce moment arriva enfin, elle a prit peur au dernier instant et s'en était allée, complètement paniquée. Quel manque de confiance en soi ! elle qui s'y était préparée depuis si longtemps, elle que la vie de la cour avait résisté, elle qui avait vécu là-bas bien des situations semblables !
Calypso sursauta encore une fois en entendant Stefan murmurer, penaud :

-Finalement, je reste avec vous. A moins que… cela ne vous dérange ?
Elle se rendit compte, soudain, qu'il était tout près d'elle. Pour toute réponse elle tira une deuxième chaise à côté d'elle., mécaniquement. Remit un peu d'ordre dans sa coiffure. Et puis la belle se tourna vers lui, et murmura :
_ Ce n'est pas que ça me dérange plus que ça, vous savez ! Mais enfin, je ne m'y attendais pas vraiment.
Elle avait retrouvé toute son assurance et ce beau sourire qui faisait son charme. Etre avec Stefan, deux minutes de plus, lui procurait un bien-être incroyable pour ce qui venait de se produire.
Puis elle s'inquiéta tout de même :

_ Enfin... Vous ne comptez pas recommencer quand même ?
Devant l'air indécis de son ami, Calypso tourna la tête et demanda encore :
_ Et puis, quelle heure est-il ?Je crois bien avoir passé tout mon temps de cours dans la bibliothèque...

[ Poah. C'est court ma foi. Je ferais mieux la prochaine fois xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mar 23 Nov 2010 - 18:43

[désolée... j'ai mis un de ces temps pour répondre ><' ]

Quand il lui avait posé cette question, Stefan ne s'attendait pas vraiment à une réponse positive, aussi il fut vraiment surpris quand la colombe tira une chaise près d'elle. Cela valait tout les oui du monde. Il était si content... Mais cela devait être juste une invitation à rester amis, il ne fallait pas non plus qu'il se berce d'illusions. Il n'en était pourtant pas mort, mais c'était mauvais pour le moral. Il n'était pas du genre rêveur, ni très romantique, et pourtant, la belle lui faisait un effet des plus inattendus. Il ne pouvait ignorer les battements de son coeur, si forts qu'il se demandait comment Calypso ne les entendait pas, ne pouvait garder pour lui ses sentiments. Il fallait, pour une fois, qu'il accepte de regarder la vérité en face, cette vérité qu'il ne voulait même pas penser.
Il ne pouvait pourtant pas la repousser, car elle envahissait son esprit, lentement mais sûrement. Il était attiré par la colombe, évidemment, mais il commençait à se demander si c'était plus qu'une simple... cour. Il ne pouvait plus rester de glace devant son maintient de reine, et ses cheveux d'un brun si foncé qu'ils en paraissaient presque noirs. Pourquoi elle ? Il n'en avait aucune idée.


- Ce n'est pas que ça me dérange plus que ça, vous savez ! Mais enfin, je ne m'y attendais pas vraiment.
Ah ! Cela ne la dérangeait pas ? C'était bon à savoir. Mais alors, qu'est-ce que sa aurait été si cela la dérangeait ? Surement un enfer. Mais ce n'était pas la question du moment, car il y en avait une beaucoup plus importante : devait-il recommencer ? Il y avait une différence entre "ne pas être dérangeant" et être plaisant. Il ne pouvait plus faire passer son geste comme de l'amitié, bien sur, avec les paroles qu'il avait prononcées... Il faisait vraiment noir maintenant, on ne voyait plus la lune cachée par des nuages. La seule source de lumière était une petite bougie qui arrivait presque à son terme. Elle éclairait uniquement le visage de la verte, le laissant dans l'ombre.

- Enfin... Vous ne comptez pas recommencer quand même ?
Réponse à la question. Il aurait du s'en douter, évidemment. La belle n'avait pas d'autre sentiments pour lui que de l'amitié. Il ne récidiverait donc pas, bien que l'envie ne lui en manque pas. Qu'avait-il d'autre comme solution... il pourrait lui faire la cour, bien que ce ne soit pas son genre, ou alors... la colombe le coupa -une fois de plus- dans ses réflexions.

- Et puis, quelle heure est-il ?Je crois bien avoir passé tout mon temps de cours dans la bibliothèque...
Sa question mit un certain temps à parvenir aux oreilles de Stefan. Il n'en avait absolument aucune idée...
- Je ne sais pas exactement, mais c'est vrai qu'il se fait tard...

Comme pour répondre à sa phrase, la bougie s'éteignit brusquement. Heureusement, il avait des allumettes dans sa poche, enfin peut être. Il chercha dans sa veste, tomba sur une petite boîte carrée. C'était ça. Il en craqua une, et réalisa que c'était la dernière. Se dépêchant d'allumer la chandelle, il s'adressa à la colombe :
- Je crois... que vous feriez mieux de regagner votre dortoir. Elle ne va plus tenir très longtemps.
Il avait à peine fini sa phrase que la bougie s'éteignit à nouveau. Bon... ils allaient devoir effectivement regagner leurs chambres respectives. Le seul problème était que la bibliothèque était grande, et qu'avant qu'ils sortent il pourrait se passer un long moment. Pour résumer, ils étaient en mauvaise posture. Mais il ne pouvait tout de même pas se résoudre à demander de l'aide à la colombe, qui devait mieux connaître la configuration de la pièce que lui : c'était la première fois qu'il y venait.
- Dites... heu... sauriez vous par hasard comment sortir d'ici ? Je n'ai plus d'allumettes...

Il entendit un rire cristallin dans l'obscurité. Sûr qu'il ne devait pas avoir l'air très intelligent. Il rougit, mais dans le noir personne ne pouvait le voir. Tant mieux pour lui. Il perçut un froissement d'étoffe quelque part sur sa gauche, sûrement Calypso. Il la suivi, au cas ou. Mais où était la sortie ?

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Sam 27 Nov 2010 - 17:55

[ ça existait déjà les allumettes à l'époque ? C'est super ^^ ]

En réponse à sa question, Stefan bredouilla simplement :
- Je ne sais pas exactement, mais c'est vrai qu'il se fait tard...
Ah, c'est bien beau d'avoir un compagnon s'il n'était même pas capable d'avoir l'heure. *Remarquez, songea Calypso, je ne suis pas capable de la dire non plus. C'est beau de critiquer.*
Soudain une bougie, posée juste devant elle, s'éteignit par un quelconque courant d'air. Calypso se rendit soudain compte qu'il faisait très, très sombre dehors. Elle jeta un coup d'oeil à la fenêtre, de gros nuages noirs menaçaient de pleuvoir sur l'école. La bougie se ralluma d'un coup, éclairant brièvement le visage de Stefan, une allumette dans la main.
- Je crois... que vous feriez mieux de regagner votre dortoir. Elle ne va plus tenir très longtemps, continua très vite le jeune homme. En réponse à sa question la bougie s'éteignit de nouveau.
* Allons bon, pensa la belle. Il ne manquait plus que ça. Et vu qu'il tarde à la rallumer, cette fichue bougie, je suppose qu'il n'a plus rien pour la rallumer. De toutes façons la mèche est trop courte.*
Elle se releva doucement, cherchant un quelconque moyen d'éclairer la grande salle. Ne trouvant pas l'objet de ses désirs, elle décida qu'il était vraiment très tard et qu'il fallait regagner le plus vite possible son dortoir avant que l'on remarque son absence, si tout du moins personne ne l'avait déjà remarqué. La voix de Stefan, à sa droite, la fit sursauter :
- Dites... heu... sauriez vous par hasard comment sortir d'ici ? Je n'ai plus d'allumettes...
Cette phrase provoqua l'hilarité chez la demoiselle, qui dut se retenir à sa chaise pour ne pas tomber.
_ Il faut trouver la porte pour sortir, hoqueta-t-elle devant cette question qu'elle trouvait vraiment stupide.
Reprenant ses esprits, elle ajouta rapidement :

_ A condition bien sûr de trouver la porte. Si mes souvenirs sont exacts, elle est juste devant nous.
Avançant en tâtonnant vers cette direction, elle évita soigneusement une table, deux chaises et un rayonnage de livre avant de se retrouver face à... un mur. * C'est magnifique, soupira-t-elle, c'est de l'autre côté.* Elle décida de rebrousser chemin avec mauvaise humeur. Cependant ce dernier point fut vite arrangé. Elle entendit Stefan jurer, se cogner à tout et n'importe quoi, avant de rentrer droit dans un rayonnage. Calypso, ses yeux s'étant rapidement habitués à l'obscurité, alla droit sur lui et lui prit de bras en soupirant :
_ Vous n'êtes pas très doué. C'est juste là.
Ensembles ils se dirigèrent vers la sortie. Calypso poussa le lourd battant, et le couloir diffusa aussitôt une douce lumière qui éclaira une grande partie de la bibliothèque. Stefan arborait une magnifique bosse sur sa tempe droite, qui fit rire à nouveau la belle.
_ Blessure de guerre ? Il semblerait que vous vous soyez battu avec une étagère et qu'elle est gagnée.
Stefan porta la main à son front, grimaça de douleur. Calypso hésita, puis posa simplement sa main froide sur la blessure et dû se mettre sur la pointe des pieds pour mieux voir.
_ Ce n'est pas très grave, c'est juste une bosse. Vous n'êtes pas trop défiguré. Peut-être qu'à l'infirmerie ils pourront faire plus ? Il me semble qu'ils ont de la glace ?
Devant l'air interrogatif de Stefan elle ajouta :
_ C'est tout droit, puis sur votre gauche. Allez-y... Moi je retourne me coucher. Bonne nuit ! termina-t-elle gaiement.
Après une rapide hésitation elle déposa un baiser sur la joue de Stefan, puis se dirigea vers sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm
avatar

Stefan d'Oran

♣ Admin Stefan
Fugitif n°1.

Féminin Nombre de messages : 235
Age : 20
Localisation : Dans mon lit, un ordi sur les genoux ? (a) Nan, ça m'arrive aussi d'aller au collège é__è
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: d'Oran
Date de naissance && Âge: 17 ans
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mer 8 Déc 2010 - 16:08

[ heeuu... je pense x'D ]

- Il faut trouver la porte pour sortir.
Ouuui... Bien sur qu'il fallait trouver la porte. Mais ce n'était pas la question, qui était justement où trouver cette porte.
- Si mes souvenirs sont exacts, elle est juste devant nous.
C'était mieux. Et apparemment Calypso avait arrêté de se moquer de lui, ce qui était une bonne chose. Mais en attendant, il n'arrêtait pas de se cogner aux tables, chaises et étagères faisant un boucan infernal. Il enviait l'assurance de la colombe qui marchait sans bruit et surtout sans rencontrer d'obstacles. Puis il l'entendit repasser devant lui, ce qui signifiait qu'elle avait fait demi tour. Et que la porte n'était donc pas là. Il était bien parti pour aborder la plus belle collection de bosses et de bleus de st Cyr, car en même temps de se cogner la tête sur une étagère, son tibia heurta le pied d'une table. Il sentit Calypso soupirer puis revenir vers lui. Elle lui saisit le bras en disant :

- Vous n'êtes pas très doué. C'est juste là.
Enfin, c'était elle qui lui avait dit que la sortie était à l'opposé ! Mais c'était lui qui depuis au moins cinq minutes n'arrêtait pas de rentrer dans à peu près tous les meubles de la pièce. La verte poussa la porte de chêne et aussitôt la lumière se répandit dans la bibliothèque. Elle se retourna vers lui et éclata à nouveau de rire. Stefan ne comprit pourquoi que lorsqu'elle déclara :

- Blessure de guerre ? Il semblerait que vous vous soyez battu avec une étagère et qu'elle est gagnée.
C'était donc ça, la douleur sourde qui lui élançait la tête... il porta la main à son front et grimaça en sentant sous sa paume une bosse de belle taille. Il la retira puis sentit un contact frais sur la blessure : la main de Calypso qui s'était hissée sur la pointe des pieds.
- Ce n'est pas très grave, c'est juste une bosse. Vous n'êtes pas trop défiguré. Peut-être qu'à l'infirmerie ils pourront faire plus ? Il me semble qu'ils ont de la glace ?
[ oui, et ils la gardaient au congélateur aussi ^^ ]

L'infirmerie, bien sûr. Mais le seul problème était qu'il ne savait pas où elle se trouvait. Il interrogea la colombe du regard, et cette dernière lui répondit :
- C'est tout droit, puis sur votre gauche. Allez-y... Moi je retourne me coucher. Bonne nuit !

Et surprise, la colombe lui donna un rapide baiser sur la joue, avant de se sauver hors de la bibliothèque.
Il était désorienté... Il n'arrivait pas à déterminer ce qu'elle ressentait pour lui. Amour ? Il l'espérait mais... c'était plus probable qu'elle n'éprouve que de l'amitié. Il s'appuya contre la port, oubliant qu'elle s'ouvrait d'une simple pression et failli basculer sur le sol glacé. Il rétablit son équilibre de justesse et s'appuya contre le mur. Il était tout rouge, espérant que personne ne l'avait vu. Il frotta sa joue d'un air distrait avant de s'avancer dans le couloir.


- Bonne nuit aussi !

Le silence lui renvoya l'écho de ses paroles: cela devait bien faire cinq minutes que Calypso était partie. Il resta dans le couloir, songeur. Il essayait de déterminer le sens de ce baiser. Il se faisait des illusions, bien sur, mais il espérait toujours.
C'était comme un voeu...
* On sait que cela ne se réalisera jamais, mais on y croit quand même... * Il prit la direction de l'infirmerie, mais changea d'avis à mi-chemin. Que pourraient-ils faire ? Il retourna vers la bibliothèque, ne sachant que faire. Il tournait en rond. Il s'assit sur un fauteuil, et laissa son imagination dériver. Ses paupières se firent lourdes, et bientôt, il sentit le sommeil le gagner. Il eut juste une dernière pensée pour la directrice et le travail qu'il n'avait pas fait... * Demain * Il s'endormit alors, (presque) paisible.

_________________
Viens me chercher au pays des fous, Invité.


Welcome in Crazyland
Merci creammafemmedontjesuislatroisièmefemme <3


Bwaaah, I love you lapinou <3:
 

Elitoutchouw, je m'en fous que tout le monde voie pareil, parce que je t'adore aussi ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Calypso

♣ Admin Caly
Tyran malgré elle.

Féminin Nombre de messages : 416
Age : 20
Localisation : J'ai oublié. ._.
Date d'inscription : 31/08/2010

Feuille de personnage
Nom de famille: De Jinerais
Date de naissance && Âge: 19 ans, née le 7 octobre.
MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   Mer 22 Déc 2010 - 19:31

[Fin du RP ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://14cacahuetes.sosblog.fr/Premier-blog-b1.htm

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

un livre ou une colombe ? [ pv calypso ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Royale de Saint Louis (Saint-Cyr) :: Bibliothèque-
Sauter vers: